jeudi 30 avril 2015

Jeudi poésie - Le poison, Charles Baudelaire

Défi 144 Domi propose le thème de la dépendance

Le poison

Le vin sait revêtir le plus sordide bouge 
D'un luxe miraculeux,
Et fait surgir plus d'un portique fabuleux
Dans l'or de sa vapeur rouge,
Comme un soleil couchant dans un ciel nébuleux.

L'opium agrandit ce qui n'a pas de bornes, 
Allonge l'illimité,
Approfondit le temps, creuse la volupté, 
Et de plaisirs noirs et mornes
Remplit l'âme au delà de sa capacité.

Tout cela ne vaut pas le poison qui découle 
De tes yeux, de tes yeux verts, 
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers... 
Mes songes viennent en foule
Pour se désaltérer à ces gouffres amers.

Tout cela ne vaut pas le terrible prodige 
De ta salive qui mord,
Qui plonge dans l'oubli mon âme sans remord, 
Et, charriant le vertige,
La roule défaillante aux rives de la mort !

Charles Baudelaire 

LC de la Cachette - clic sur photo 

35 commentaires:

  1. L'ange de la tentation à beaucoup inspiré Baudelaire !
    Gros bisous Josette
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  2. Baudelaire à la cote ce jour mesdames, je le lis chez les unes et les autres, il savait écrire sur les addictions ! Merci aussi Josette, bizzzzz

    RépondreSupprimer
  3. Baudelaire n'est pas mon poète préféré, trop d'angoisse, que je préfère éviter, mais quel talent !
    Je t'embrasse bien fort, Josette, et je te souhaite une excellente journée !

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Evitons les paradis artificiels, l'amour a ses maléfices, il faut naviguer à vue dans la vie !!!
    Zoubis Zozette

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Josette
    Baudelaire a laisse des ecrits bien percutants
    Merci Josette
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Suis un peu comme Norma c, pas mon poète préféré.
    Un esprit poétique troublé par sans doute ce qu'il aurait du éviter.
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. qui d'autre que Baudelaire est Le Poète pour ce sujet. encore que la poésie et leS poisonS ont souvent l'alchimie de bien des poèmes. Ton choix est formidable bises et belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je voulais dire la poésie et les poisons sont etc

      Supprimer
  9. Dépendance et libération artistique…
    Un choix judicieux Josette.

    RépondreSupprimer
  10. Très beau poème, qui exalte l'inspiration
    -mais qui ne dénonce pas la dépendance! Politiquement correct s'abstenir.

    RépondreSupprimer
  11. j'aime Baudelaire grâce à Léo ferré....Les Fleurs du mal ...mais j'ai appris aussi l'addiction à l’absinthe de Rimbaud et Verlaine grâce à Barbara...
    S'ils ont été ce qu'ils ont été grâce à cette liqueur verte.....eh bien ...je n'ai rien contre !! lol ! bises !

    RépondreSupprimer
  12. J'adore Josette. Merci. Bises et bonne soirée. ZAZA

    RépondreSupprimer
  13. Il s'y connaissait en la matière, bon choix.

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir
    j aime beaucoup
    je ne connait pas toutes ses oeuvres

    bonne fin de journee
    bises Josette

    RépondreSupprimer
  15. Le vin, l'opium et... l'absinthe... De Baudelaire à Verlaine, de Toulouse-Lautrec à Modigliani, de nombreux écrivains, poètes et peintres recherchèrent l’inspiration dans “ la fée verte ” ...
    GROS BECS sobres m'tiote Josette.

    RépondreSupprimer
  16. au départ le vin n'est pas poison il le devient si on en abuse trop

    RépondreSupprimer
  17. des excès poétiques très forts

    RépondreSupprimer
  18. Bon 1er mai sans trop de pluie. Bises et bonne journée. ZAZA

    RépondreSupprimer
  19. sourire :-) je crois que ce n'est pas la 1ere fois que nous faisons les memes rencontres ...
    bon 1er mai
    bisous

    RépondreSupprimer
  20. Bon premier mai Josette
    plein de p'tits bouquets de bonheur.

    RépondreSupprimer
  21. Joyeux 1er mai, malgré la pluie.....
    Chez nous aussi il pleut.
    Amitiés.)

    RépondreSupprimer
  22. Le poison de l'amour ou de la passion. Il peut faire des ravages. Bon 1er mai Josette !

    RépondreSupprimer
  23. Qu'aurait écrit le poète s'il avait connu les rave parties ?!..

    Bon 1er Mai malgré le temps maussade
    Bises emperlées de pluie

    RépondreSupprimer
  24. Je ne connais pas tout de Baudelaire et peut-être même ai-je oublié certain de ses textes? celui ci j'ai l 'impression de le découvrir! le choix de Baudelaire est bien à propos sur ce thème; bravo! et belle fin de journée; bises; Simone

    RépondreSupprimer
  25. ses écrits sont toujours d'actualités ..

    RépondreSupprimer
  26. J'aime beaucoup Baudelaire ! Merci de ton passe sur mon blog. Bises

    RépondreSupprimer
  27. Coucou Josette dans ta Cachette. Ah, je comprends maintenant ce que tu as mis en commentaire chez Eglantine mère-grand ! Sublime poème de Baudelaire, si lucide et pourtant ... Tout le drame de l'addiction aux "paradis artificiels" ... Bizzz !

    RépondreSupprimer

  28. J'ai toujours aimé Baudelaire!
    Merci pour ce partage...

    RépondreSupprimer
  29. Comme Marie, j'ai toujours aimé Baudelaire, c'est un de mes poètes préférés ! Merci pour ce cadeau du 1er.mai !

    Bisous !

    RépondreSupprimer
  30. Lu chez Eglantine aussi je vais laisser ici aussi mon commentaire. Je disais que ce poème me parle, mais heureusement je n'ai pas les yeux verts ;)
    Bisous Josette et merci pour ce choix.
    Domi.

    RépondreSupprimer
  31. Excellent choix de poème pour ce défi. Merci de cette belle découverte.

    RépondreSupprimer