mardi 25 janvier 2022

jeudi 13 janvier 2022

Baudelaire




Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l’horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;

Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l’Espérance, comme une chauve-souris,
S’en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;

Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D’une vaste prison imite les barreaux,
Et qu’un peuple muet d’infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

– Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l’Espoir,
Vaincu, pleure, et l’Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

 

Baudelaire – Spleen LXXVIII 

vendredi 23 juillet 2021

le retour


 Voici que mon vieil ordinateur dont la carte mère a pu être changée me permet de vous lire et commenter (parfois !) plus facilement ...
j'espère qu'il me fera encore bien de l'usage car les nouveaux appareil me semblent bien complexes...


Pendant cette période le jardin m'a bien occupé
Après un épisode de gelées tardives les arums se sont fait rares cette année


Les digitales sont défleuries maintenant


mais les hémérocalles s'épanouissent...

Je les dédie en remerciements à tous les croqueurs de mots pour leurs cartes postales.

LC de la Cachette   - photos

samedi 19 juin 2021

En panne

 L ordinateur ne fonctionne pas il ne veut pas démarrer l écran reste noir et le clavier éteint...