mercredi 17 avril 2019

Récré du mercredi - Koffi


Pour la récré de jill


Koffi
Gonflé à bloc
Solide comme un roc
Dans la cour s'avance 
Plic ploc

Blog en pause...indéterminée
 LC de la Cachette  - Clic sur photo

lundi 15 avril 2019

Lundi une photo

 Avril
semaine 16


Kiwi en avril
une promesse à venir
si autofertile !  

LC de la Cachette  - Clic sur photo

vendredi 12 avril 2019

Tercets du vendredi - Amitié

chez Lénaïg



Amies d'enfance
de la maternelle pour toujours
- Solidité d'un chêne

Discussions
opinions divergentes
sels de l'amitié 



Jours d'orage - 
comme soutien inébranlable
mes amies virtuelles

( avec une pensée pour Di)


Blog en demi pause... quelques pages sont programmées
LC de la Cachette  texte - Clic sur photos

jeudi 11 avril 2019

Jeudi poésie - Claude Roy

LA RIVIÈRE ENDORMIE


Dans son sommeil glissant l’eau se suscite un songe
un chuchotis de joncs de roseaux d’herbes lentes
et ne sait jamais bien dans son dormant mélange
où le bougeant de l’eau cède au calme des plantes

La rivière engourdie par l’odeur de la menthe
dans les draps de son lit se retourne et se coule
Mêlant ses mortes eaux à sa chanson coulante
elle est celle qu’elle est surprise d’être une autre

L’eau qui dort se réveille absente de son flot
écarte de ses bras les lianes qui la lient
déjouant la verdure et l’incessant complot
qu’ourdissent dans son flux les algues alanguies


Claude ROY 1915 - 1997


Blog en demi pause... quelques pages sont programmées

LC de la Cachette  - clic sur photo

mercredi 10 avril 2019

Récré du mercredi - Lotte

Pour la récré de Jill


Magnifique ogresse
Même si ton sourire vorace
Peut effrayer
Et aussi pour  tes belles joues
Je t'aime ma Lotte



Blog en demi pause... quelques pages sont programmées

LC de la Cachette  texte - Clic sur photos

lundi 8 avril 2019

vendredi 5 avril 2019

Tercets du vendredi - Horoscope !

chez Lénaïg

Verseau
Fuite annoncée
inondation au sous-sol
- De l'eau à seau

Poisson
Pêcheur chocolat
prudence le premier du mois
friture sur la ligne

Taureau
Montée de sève
mésentente dans le couple
- Un amour vache

Cancer
 Crabe indésirable
mais un homme vous veut du bien
-  Projets oubliés

Balance
Hésitation
Entre la blonde et la brune
- brasserie Bleizi Du

Blog en demi pause... quelques pages sont programmées
LC de la Cachette  texte - Clic sur photos

jeudi 4 avril 2019

Jeudi poésie - Robert Desnos

Pour tous les arbres...

Il était une feuille avec ses lignes
Ligne de vie
Ligne de chance
Ligne de cœur
Il était une branche au bout de la feuille
Ligne fourchue signe de vie
Signe de chance
Signe de cœur
Il était un arbre au bout de la branche
Un arbre digne de vie
Digne de chance
Digne de cœur
Cœur gravé, percé, transpercé,
Un arbre que nul jamais ne vit.
Il était des racines au bout de l'arbre
Racines vignes de vie.
Vignes de chance
Vignes de cœur
Au bout des racines il était la terre
La terre tout court
La terre toute ronde
La terre toute seule au travers du ciel
La terre.

Robert Desnos (1900 - 1945)


LC de la Cachette  - clic sur photo

mercredi 3 avril 2019

Récré du mercredi - Trésor

Pour la récré de Jill


Trésors sur le chemin
Ramassés à chaque balade
Et accumulés pour le plaisir
Songer à toute leur histoire
Ou au chemin parcouru
Rêvé peut-être


Trésors
Rejetés par la mer
Éclat de verre 
Sur la plage
Oublié
Retrouvé


LC de la Cachette  texte - Clic sur photo

lundi 1 avril 2019

Croqueurs de mots - défi 218

Durgalola à la barre !



Imaginez que vous êtes un arbre (chêne, bananier, charme, ce que vous préférez)

et racontez votre histoire en une trentaine de lignes.

Au début de votre texte, vous insérerez une citation ou un proverbe relatif à un arbre.


Proverbe islandais... 
"On doit honorer le chêne sous lequel on habite."
 
Au pied d'un Chêne

Enfin je me repose

L'aube murmure

Tu m’as cru faible 

Pourtant je suis ici

Bien avant toi

Tu n’existeras plus

Que je serai toujours là



 Avril approche
Déjà le chêne se refait

Pluie ou rosée nacrées

Les gouttes  transparentes 

Inondent mes pensées



Deviendra t il

L'arbre séculaire

Parfois amputé

Souvent écorcé

Ce témoin ridé

Ce Sage protecteur

Toujours habité

Qu’il suffit d'embrasser

Pour ressentir les forces

Telluriques absorbées 

Depuis les racines

Jusqu'aux moindres rameaux

Et se sentir unie à l'air


J'ai hésité avec un hommage à mon très vieux pommier

Mon vieux pommier
Tes branches arthrosiques 
Griffent les nuages
Profitant de ton âge
Le gui t'envahit
mêlant ses fruits gluant
à ton feuillage
LC de la Cachette  texte - clic sur photo