jeudi 19 mai 2022

Croqueurs de mots, jeudi poésie : Baudelaire



Élévation

Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par-delà le soleil, par-delà les esthers,
Par-delà les confins des sphères étoilées,

Mon esprit, tu te meus avec agilité,
Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,
Tu sillonnes gaiement l'immensité profonde
Avec une indicible et mâle volupté.

Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ;
Va te purifier dans l'air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins ;

Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
- Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes !

Charles Baudelaire 


Cette page est programmée je viendrai vous lire dès que possible

LC de la Cachette - texte -  photo

lundi 16 mai 2022

Croqueurs de mots défi 265

Un drôle de genre


Drôle d'animal dans le jardin un chien tout rose de quel genre peut-il bien être ? animal ET végétal !

La faune est surprenante par exemple la carpe et le dauphin appartiennent au monde aquatique mais alors que dire de la vieille dauphine qui me conduisait au greffe du tribunal, dans quelle catégorie la placer?
Sur la plage je lézarde au soleil comme la lézarde sur le mur...mais est-ce une ou un lézard que je vois se chauffer au soleil ?
Retour des pêcheurs au quai, je m'interroge sur le féminin qui va s'imposer pécheresse  pêcheuse...laquelle gardera la pêche,et un agresseur ce bandit  est il un bourreau je ne trouve pas de parité avec cette faune là non plus ; inutile de me traiter de gredine si je vous dis que je ne suis pas pour autant devenue jardinière depuis le départ de mon jardinier.

Une chute et patatras direction la radio...après examen à la loupe, le carabin sans carabine m'informe :  ouf le carpe est intact plus de peur que de mal. 
 
Inutile de louvoyer le loup est arrivé dans le Finistère la greffe a pris  l'animal se reproduit ,



Et le Faune va surveiller toutes les brebis égarées par les nouveautés imposées...
 



jeudi 12 mai 2022

croqueurs de mots jeudi poésie les Tic Tac Toc



 Ce coq
c'est pas du toc
quand il picore du manioc
bien plus chic
qu'un loustic
faisant du trafic
avec son alambic
aux vapeurs d'arsenic
le pauvre a fait un couac
l'affaire n'est pas dans le sac
du tac au tac
si les flics
l’emmènent au bloc
aura t-il un hamac 
un jeu de tric-trac
et la vue sur les docks 


LC de la Cachette - texte -  photo

lundi 9 mai 2022

Croqueurs de mots défi 265 d'un drôle de genre !




Pour le défi 265 avec retard je sors de ma cachette …pardon à

« tous-tes »

Eh oui nous sommes dans une époque genrée !

Pour le lundi 16 mai

Je vous propose d’écrire une petite histoire en utilisant les mots 

suivant dans leur sens masculin et féminin : Carpe, Faune, 

Greffe, et aussi d’intégrer : Dauphin et Dauphine, Lézard et 

Lézarde, Loup et Loupe (et plus si affinité)!

Pour le jeudi en poésie du 12 mai un poème en « ic », « oc », 

« ac » serait le bienvenu

Pour le jeudi 19 mai  un poème qui 

nous fera prendre de la hauteur !

A bientôt de vous lire. 



jeudi 5 mai 2022

Rothko et Monet



Quelle chance d'avoir eu l'occasion 
d'aller voir cette  exposition !

Dans le brochure il est précisé que 
le musée des impressionnistes de Giverny
 "nous invite à un dialogue exceptionnel entre deux grands artistes..."

Une confrontation très enrichissante 
suivi d'un petit film explicatif.

J'ai aimé revoir les toiles après avoir vu le film !


Monet




Monet

Si vous avez la chance de venir dans le Vexin 
arrêtez-vous pour un moment de grâce.

Mes photos ne rendent ni le plaisir 
ni l'émotion suscités par les peintures

LC de la Cachette -  photos





 

jeudi 28 avril 2022

jeudi poésie vacances futures Zaza

 



Les vacances de cet été
Sont déjà programmées
Il va falloir bosser
Dans le jardin abandonné
Depuis ces dernières années
En pensant aux souvenirs évanescents
Quand nous avions les petits enfants
La vie était belle
 Séjours en Bretagne et en Moselle
Et le potager savait nous occuper 
Conserves et confitures à volonté
Pour se régaler toute l'année
Flux et reflux du temps
Les herbes folles ont tout remplacé


LC de la Cachette - texte -  photo



lundi 25 avril 2022

Croqueurs de mots défi 264 de Zaza

 


Zaza et les souvenirs



Ah oui, je me souviens

De mon école jusqu'au cours complémentaire

De ses tableaux noirs

Des craies qui grincent

Des plumes sergent-major

Du parfum de l'encre 

De la directrice un peu revêche

Dans son bureau tant redouté...


Tu me demandes ma matière préférée

C'est facile... c'est la récré !


Seule à la maison

Ce que j'aimais par dessus tout

C'était la rencontre des compagnes

Rondes et chaines anglaises

De sauter à la corde

De jouer à chat perché

A la balle au prisonnier

De papoter 

Oui ça surtout de papoter

Des nuages, du vent, de la pluie

à l'abri sous le préau

Ma matière préférée

C'était bien la récré ! 



LC de la Cachette - texte -  photo


jeudi 21 avril 2022

Croqueurs de mots - vacances de Pâques

 

Zaza et les vacances 


Printemps Printemps
Tu rimes avec Pâques buissonnières
C'était il y a bien longtemps
Je ne suis pas née d'hier
Une semaine pour fêter
Le renouveau
Les rameaux
Ecouter les oiseaux gazouiller
La robe du dimanche
Les socquettes blanches
La messe carillonnée 
Enfin les œufs sont arrivés !

Que de souvenirs aujourd'hui
Avec une once de mélancolie
En voyant ceux qui nous ont quittés
Dans l'album retrouvé


LC de la Cachette - texte -  photo





vendredi 15 avril 2022

Nid de mots


Pour ABC  thème :  Si j’étais un livre, je…


Si j’étais un livre, je…

Je mentirais avec aplomb

Je vous dirais que l’homme est bon

Je vous raconterais des histoires

Bien difficiles à croire

L’arrogance des remplis de certitudes

Vous plongeant dans un abîme d’inquiétudes

Et pourtant

Si j’étais un livre, j’aurais aimé parler d’amour

De poésie, d’enfants, de troubadours

Du soleil, des fleurs, des petits bonheurs

De chercheurs lunaires et de sages créateurs

De musique envoûtante

De peintres qui enchantent

D’une vie chaleureuse, des amis

Si j’étais un livre, je parlerais de la vie


LC de la Cachette - texte -  photo


jeudi 14 avril 2022

Croqueurs de mots 263 Do Ré Mi

 

Jazzy et les notes 



Sol La Do Ré

et Fa Ré

La Mi Do né

Si Fa Si La Do Ré

Do-r-mi-r et se Ré-veiller

avec La Mi c'est Fa Si-le

mais sur le Sol ne pas tomber

et se retrouver sur le Do

Clé de Sol

Clé de Fa

RéMi

Chante en La

Tralala

Tralalère

LC de la Cachette texte, photo


lundi 11 avril 2022

Croqueurs de mots 263 Sybelle et les orchidées


Défi de Jazzy des mots singuliers finissant par S ou X


 Tout est permis céans  !

Jazzy va-t-elle avouer quel engrais elle utilise pour nous offrir cet éboulis de rose et rubis striés de lumière ?

Sybelle au regard malicieux rêve de repas et envisage une échappée par le vasistas.

A-t-elle vu un albatros ? Dans ce cas c'est certainement du à un excès de schnaps .

Attend-elle un câlin merveilleux sur le bras de sa maîtresse ?

Sa position me donne le tournis et je sens poindre le torticolis.

J'imagine par la fenêtre l'envol de l'oiseau qui échappe au trépas, le flux et le reflux d'un vent tempétueux et le fracas des branches de tamaris ou de cyprès un soir d'hiver.

Maintenant le printemps est là il va faire bon prendre le frais en regardant un match de tennis et profiter des jeux proposés par l'équipage des croqueurs de mots.

LC de la Cachette texte, 

jeudi 7 avril 2022

Croqueurs de mots 263 Jazzy à la barre !

Pour Jazzy : de la musique !  



Frapper son tambour c'est lourd

Racler son violon c'est long

Rugir du tuba c'est bas

Scier sa contrebasse ça lasse

 

Sonner des cymbales ça râle

Jouer du mirliton ça fond

De la cornemuse ça use

Souffler dans la flûte c'est brute

 

Emboucher le cor c'est fort

Toucher du piano c'est beau

Mais jouer de l'orchestre

C'est preste, c'est leste, c’est céleste

 

Jacques Charpentreau




jeudi 24 mars 2022

Georges Emmanuel Clancier


 

Désert

Pour Jean Blanzat

Noir, jailli des moissons arrachées, un désert.

Miettes d'ombres, glaneurs aveugles du désert
Ils vont, rêvant leur village, heurtant le désert ;
Rêvant leurs amours et les arbres et la terre
Ils tâtonnent...
S'ils allaient oublier leur terre,
S'ils allaient perdre avec la paix leur sang de terre...
Au-devant d'eux, froissement d'astre mort, la guerre,
Ils touchent de leurs lèvres tremblantes la guerre —
Et de leurs larmes, où se fondent cette guerre
Et le tendre savoir paysan de la chair...

Commence la nuit déboisée de votre chair.


Georges-Emmanuel Clancier 1914 - 2018


samedi 19 mars 2022

Olivier de Magny

 

Olivier de MAGNY 1529 - 1561


Gordes, que ferons-nous ? Aurons-nous point la paix
Aurons-nous point la paix quelquefois sur la terre ?
Sur la terre aurons-nous si longuement la guerre,
La guerre qui au peuple est un si pesant faix ?

Je ne vois que soudards, que chevaux et harnois,
Je n'ois que deviser d'entreprendre et conquerre,
Je n'ois plus que clairons, que tumulte et tonnerre
Et rien que rage et sang je n'entends et ne vois.

Les princes aujourdhui se jouent de nos vies,
Et quand elles nous sont après les biens ravies
Ils n'ont pouvoir ni soin de nous les retourner.

Malheureux  sommes-nous de vivre en un tel âge,
Qui nous laissons ainsi de maux environner,
La coupe vient d'autrui, mais nôtre est le dommage.

l'effet mer

 


L'effet mer

le voilier tangue et roule -

un cœur à l'envers

LC de la Cachette texte, photo

vendredi 11 mars 2022

jeudi 3 mars 2022

Croqueurs de mots défi 262 jeudi poésie

 

Pour Laura  le 2 e jeudi poésie LE 3 MARS 2022, revenons à l'Euro


Au clair de la lune
Mon ami l'Euro
Donne moi, des tunes
Pour boire l'apéro

Ma caisse est bien vide
Je n'ai plus un rond
Rempli vite ma bourse 
Pour faire toutes mes courses

Au clair de la lune
L'Euro répondit
Je n'ai pas de tune
Faites des économies

Va voir les ministres
Ils sont à Bruxelles
Ils font leur cuisine
C'est toi qui les paie

Au clair de la lune 
On comprend plus rien
On cherche fortune
Et ne trouvons rien

En faisant d'la sorte
Je n'sais qu'arrivera
Mais je sais qu'la porte
Sur eux elle claquera

ps : Cette page a été programmée avant la triste actualité
Flamme de l'Europe 
dans les jardins de la maison de Robert Schuman
à Scy Chazelles


Espérons que cette flamme éclaire les esprits 
et les guide vers la paix


LC de la Cachette texte, photos