jeudi 29 septembre 2022

Jeudi poésie - Gourmandise

Gourmandise



Effluve

 

Une porte claque et un effluve s'en échappe,
Déjouant la vigilance de son cuisinier,
Et cet arôme fugace, m'enlace et me happe,
Évocation olfactive des fruits du prunier.

Flux de souvenirs, vagues d'images parfumées,
Je retrouve mes dix ans, revois la tourte chaude
Un pâté aux prunes et ses relents sans cesse humés, 
Dessert royal en présence de la reine-claude.
Départ vers le verger, source de mes tentations,
Cueillir les drupes charnues, tant prisées des abeilles,
Prunes à la pruine givrée, volées pour collation, 
Par ma bouche éprise d'une saveur sans pareille.

Retour à la cuisine, tablier blanc de mise,
Cavalcade sur la table, écrins verts aux cœurs bruns,
Puis mains farinées, malaxer une pâte bise, 
Ainsi le boulanger, les deux mains dans le pétrin.

Et je revois ma mère qui, retroussant ses manches,
Chemisait sa tourtière, la garnissant de fruits,
Jolies billes pulpeuses, poudrées de neige blanche,
Coiffées d'un couvre-chef, et disparaissant sans bruit.

Pauvre dessert, enfourné dans sa prison torride,
Non sans nous faire grâce de son bouquet puissant,
Attente de cet instant dont nous étions avides,
De libérer le condamné en l'engloutissant.

 

(Au Moulin de Chauffour) 


Suite à des difficultés techniques diverses je vous lirais toujours avec plaisir

 cependant mes participations ainsi que mes commentaires se feront rares !

LC de la Cachette -  photo

lundi 26 septembre 2022

Croqueurs de mots - défi 268 - Colère !

 

c’est notre vaillante moussaillonne

Jill Bill  qui s’y colle !

Voilà donc ce qu’elle nous propose

pour ce défi 268

Thème du lundi 26 septembre

« Un acrostiche avec l’un des 7 péchés capitaux »

L’Orgueil, l’Avarice, l’Envie, la Colère, la Luxure, la Paresse, la Gourmandise



 Colère

Connaissez-vous la colère la vraie cet

Orage dévastateur incontrôlable

Les puissantes décharges rouges puis noires qui

Électrisent et anéantissent la conscience

Renonçant à toute logique 

Et les mille regrets qui s'en suivent lesteront de plomb mon coeur



Confession de Miss Tigri

Je le confesse

Souvent je pèche

Surtout par paresse

Je ne veux pas m’enorgueillir

Mais il faut bien le dire

Je vous laisse la luxure

Ce n’est pas ma pointure

Par contre les friandises

Attisent ma gourmandise

Et quand il m’en prend l’envie

Les jours où rien ne "souris"

Que tout m’exaspère

J’éclate de colère

Qui cesse avec  les promesses

De douces caresses

Je ne suis pas avare

De ronrons bavards

Mea culpa

(1er octobre 2015)


jeudi 22 septembre 2022

Jeudi poésie : Souvenirs scolaires de saison !




Chanson d'automne

Déjà plus d'une feuille sèche
Parsème les gazons jaunis ;
Soir et matin, la brise est fraîche,
Hélas ! les beaux jours sont finis !

On voit s'ouvrir les fleurs que garde
Le jardin, pour dernier trésor :
Le dahlia met sa cocarde
Et le souci sa toque d'or.

[…]

Théophile Gauthier 



samedi 17 septembre 2022

Miletunesuite 011- Escarcelle

 

Miletune suite N° 11

photo Miletune

Claustrophobie


Au début ça devait être un jeu et c’est en toute confiance que 

je me suis laissée enfermer dans cette baudruche géante…

Très vite c’est devenu un cauchemar !

Quelle idée aussi d’avoir participé à cette animation pour 

francs 6 sous sortis de mon escarcelle…

 

Laissez-moi sortir…


Je me débats prisonnière derrière ce voile opaque, me voilà 

engluée, otage d’une toile glissante et insaisissable.

Ne m’entendez-vous pas hurler ?

A qui m’adresser pour retrouver la liberté, il doit y avoir une 

erreur, je ne peux pas payer une rançon !


Dites-moi que le soleil existe et que je vais me réveiller.

Il me semble que ça dure depuis des heures.


L’air me manque, j’étouffe.

Haletante et le cœur palpitant par cette oppression continue, 

l’angoisse devient insoutenable, je ne peux plus crier juste un 

râle qui sort de ma gorge…


Au Secours





jeudi 15 septembre 2022

Jeudi poésie

 

Comptine ! 




Il était une fois,
Une marchande de foie,
Qui vendait du foie,
Dans la ville de Foix...
Elle se dit ma foi,
C'est la première fois
Et la dernière fois,
Que je vends du foie,
Dans la ville de Foix


LC de la Cachette -   photo



lundi 12 septembre 2022

croqueurs de mots défi 267 Abécédaire

 

Défi 267 

Abécédaire pour Dômi 



Alain et André se cuisinent des Andouillettes Au

Barbecue, Bientôt Bernard Bichonnant sa Béatrice Buvant une Bolée de

Cidre accompagné de son Chien il Chante dans sa Camionnette espérant la retrouver sous la Couette.

Demain Daniel Déboulera sans Danger Devant la Dentiste Denise qui manie le Davier avec Dextérité...

Enfin un Éblouissement lui met les sens en Ébullition,

Fondant de sueur il pense à Florence qu'il a connu à Fontainebleau quand soudain il prend un

Gadin ne faisant pas Gaffe en Galopant fuyant un nid de Guêpes.

d'Habitude Hubert et Henri deux Hardis frères un peu 

Hargneux coupaient l'Herbe Haute sans

Illusion sur le résultat, Ils Improvisent  une Impossible tonte du

Jardin tout Jauni en écoutant les Jérémiades de Jacqueline la Jeune Jardinière

pas de Kirsch cette année à la Kermesse, pas un Kilo de cerise, Kif-kif les autres fruits et le 

Labourage aura raison des Lames, inutile de se Lamenter c'est Lettre

Morte, le Magasinier n'est pas Magicien en ces temps Maigres il invente une Manière de Manger le Médiocre Manioc, on revient du Marché par la côte..;un 

Navire ayant fait Naufrage il faut Négocier à tout Niveau sans  "crise de Nerfs" Noir c'est Noir !

Ouf...Oublions ces temps Obscurs s'étalant sur l'Occident, l'Odeur malsaine et gardons l’Oeil Ouvert sur l'Ordre Imposé. les 

Parents Parcourent la ville Pour trouver  Parcimonieusement du Pain, Partisan du Partage ils

Quémandent Quatre sous Quantité insuffisante et la Question du Quotidien 

Reste en Rayon, Rares ceux qui se dilatent la Rate  aucun n'est  Rassasié sous les Rayons du

Soleil,comme un Sacrement Sauvage le Sac du marchand de Sable  S’épand Sur

Tous. le Tambour fait son Travail, on Tape du Talon et on Tente de Tenir sans Tomber dans la Tourmente... qu'elle Tuile que ce Temps Tyrannique ! les

Universitaires Usent de l'Utopie Usurpant un mythe Usé et Usagé.

Vaille que Vaille le Vie Vaincra et les Vapeurs des Vendanges Vengeront nos Ventres jusqu'au Vertige, in Vino Véritas, fin du Voyage un

Wagon peut nous mener en Wallonie en passant par Waterloo et ce Week-end un petit Whisky sera apprécié en compagnie  de

X et

Y en souvenir des Yéyés de ma jeunesse Yvelinoises puis avec

Zèle, comme Zazie, Zoé ira au Zoo accompagnée d'un Zigoto Zigzagant à la recherche d'une Zibeline hypothétique...


LC de la Cachette - texte -  photo



samedi 10 septembre 2022

Miletunesuite 010 Utopie

 

Miletunesuite 010

image Miletune 

Le paradis

 

C’est au fond d’un trou béant

Au pieds des falaises

De l’île du diable

Entre sable chaud et mer turquoise

Que le navire s’est échoué

Entre ombre et soleil

Beaucoup ont péri

Les autres ont fui

Nageant vers d’autres rivages

Laissant là Robinson

Prisonnier de son Utopie




LC de la Cachette - texte 

vendredi 9 septembre 2022

jeudi 8 septembre 2022

jeudi poésie Baudelaire


Crise de nerfs  

 Dômi voici un revenant qui peut provoquer une crise ! 

Croqueurs de mots défi 267


Le Revenant

Comme les anges à l’œil fauve,
Je reviendrai dans ton alcôve
Et vers toi glisserai sans bruit
Avec les ombres de la nuit ;

Et je te donnerai, ma brune,
Des baisers froids comme la lune
Et des caresses de serpent
Autour d’une fosse rampant.

Quand viendra le matin livide,
Tu trouveras ma place vide,
Où jusqu’au soir il fera froid.

Comme d’autres par la tendresse,
Sur ta vie et sur ta jeunesse,
Moi, je veux régner par l’effroi.

Charles Baudelaire 



samedi 3 septembre 2022

Les ombres

Thé ou Café de Brigitte 

Image de Brigitte

Lorsque le soleil décline

Elles s’allongent et s’étirent

Avec la grâce des fantômes

Les ombres ondulent dans l’intemporalité.

« L’ultra-temporel »

Silencieuses elles dansent

Se croisent anonymes

Dans le demi-jour

Semblables aux marionnettes…


LC de la Cachette - texte - 


 

vendredi 2 septembre 2022

Tercets du vendredi -



Cote picarde

Impression d'un jour d'été

- Rentrée des classes


L'été torride
laisse l'étang craquelé
- Où sont les oiseaux ?

LC de la Cachette - texte -  photos


vendredi 19 août 2022

Tercets du vendredi : Epiphyllum oxypetalum

17/08/2022 à 18 h


Fleur de lune
elle s'épanouit et disparaît
Matin désolé

20 h


21 h



22 h


24 h


Le temps d'un soupir
son parfum nous embaume
souvenir fugace

18/08/2022 à 8 h


LC de la Cachette - texte -  photos








 

dimanche 14 août 2022

Miletune suite 009


Miletunesuite009

Salle d’attente


Toi… Oui toi que voilà

Commissaire-priseur de son état

Pas ragoûtant

Qui a trop souvent malmené les affaires

Vieil avare égrotant

Que diras-tu ici en arrivant

Après avoir quitté le monde des vivants

Es-tu prêt aujourd’hui

A subir la psychostasie

Ne crains-tu pas cette fois si

La valeur adjugée à ton âme pesée

Regrettes-tu ta méchanceté

Parfois même ta malhonnêteté

En espérant être pardonné

Tremble vilain dans l’attente

Que l’angoisse ce jour te tourmente

Descends de ton perchoir

Abandonne ton marteau d’ivoire

Nous sommes les Moires

Ici commence ton purgatoire !





LC de la Cachette - texte 
 

vendredi 12 août 2022

tercets du vendredi : L'eau

 

Lénaïg propose l'Eau (clic)


Mai 2011

A la claire fontaine

source d'eau vive jaillissante

- Pauvre de nous
août 2022




Au fil de l'eau
nos souvenirs s'écoulent
- Au loin des nuages


Au bord de l'étang
un héron impassible
gobe les mouches


Ivre de soleil
la rose nostalgique
- j'attends la pluie



LC de la Cachette - texte -  photos


samedi 6 août 2022

La chaleur : tercet du vendredi

 Thème chaleur pour Lénaïg 



 L'air accablant
Ombres mouvantes  sur le mur
- Réverbération


Soleil ardent
sous l'arbre enfin la brise
le soir venu


Touffeur suffocante
les oiseaux restent muets
seuls les insectes

La chapelle en 2017

 Feu tentaculaire 
au Mont Saint Michel de Brasparts
Chapelle épargnée



LC de la Cachette - texte -  photos