jeudi 30 mai 2013

jeudi poésie Dans ce jour qui finit L. LE CARBONNEL

Dans ce jour qui finit...

Dans ce jour qui finit comme tous les beaux jours,
Tandis que de grands bœufs, aux fronts cornus et lourds,
S'en reviennent, suivis par leur pâtre tranquille,
Le poète, tout seul, retourne vers la ville.

Mais avant que son pas ait rejoint les maisons,
Il égare sa vue aux lointains horizon,
Il laisse sa pensée errer, lente et sereine,
Des collines sans fin à l'idyllique plaine.

Sous la lumière d'or de l'astre qui descend,
Son esprit s'élargit ; il sourit au passant,
Il regarde, le long du sentier qui serpente,
Les calmes oliviers grimper de pente en pente.
Il a tout oublié des maux longtemps soufferts :
Son âme est rayonnante ainsi que l'Univers.

Pour l'élever plus haut que toi même, ô Nature,
Tu lui parles au cœur, de ta voix grave et pure,
Devant cette orbe en feu, disparaissant là-bas,
Il rêve d'un soleil qui ne se couche pas :
Et doucement, avant que la clarté ne meure,
il bénit et l'espace et la saison et l'heure.

Louis LE CARDONNEL (Carmina Sacra)

34 commentaires:

  1. Très beau, ce ciel de couchant, avec ses nuages tout en délicatesse...
    Belle journée, Josette, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une envie de soir d'été Norma !
      je t'embrasse

      Supprimer
  2. petit bonjour je repasse dés que possible
    bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à bientôt France ,-)) je suis passée te voir mais il y avait des erreurs ça ne s'ouvrait pas !
      bisous

      Supprimer
  3. hum que bel hymne à la nature que ce poème que l'on suit pas à pas au rythme du troupeau trés belle journée à toi chère Josette. Un bisou en promenade matinale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un texte calme et lent...pour une convalescence Frankie un retour à des valeurs simples et vitales.
      gros bisous

      Supprimer
  4. Bonjour Josette,

    Merci de m'avoir fait découvrir un poète et un poème que je ne connaissais pas.C'est superbement écrit !
    Bises
    Dominique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. des souvenirs de livres d'école où il y avait des poèmes qu'on ne lit plus aujourd'hui
      merci Dominique
      à bientôt

      Supprimer
  5. Merci de ton passage sur mon blog.
    Pour le livre de Musso, je suis en train de lire "Demain" et celui-là me plait mais "Seras-tu là" ne m'a pas plu, trop tiré par les cheveux.
    Je ne réponds plus sur mon blog sauf cas exceptionnel où le commentaire serait une question. Pour les autres, je réponds directement sur les blogs de ceux qui m'ont laissé un commentaire.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Violette !
      je lis en ce moment un livre de François Cheng...l'antithèse de Musso que je n'apprécie pas !

      Supprimer
  6. Bonjour Josette... Un temps que l'on ne prend plus en poète... Savoir regarder ! Je découvre, merci à toi, bises de jill

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout va trop vite jill prendre son temps, "ne pas se décarcasser" et apprécier un soir d'été ,-)
      bizzzzzzzzzzzz

      Supprimer
  7. JOsette coucou ces lignes sont très belles et je viens de prendre le temps pour les lire
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour rêver sur ton beau banc France
      bisous et belle journée

      Supprimer
  8. Oh très original ton choix, Josette, un poème de belle facture classique, je ne connaissais pas Louis Le Cardonnel et son poète, qui "rêve d'un soleil qui ne se couche pas". Merci beaucoup, gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aime aussi la poésie classique Lénaïg elle invite à la réflexion, prendre le temps de méditer au lieu de courir et se disperser !
      gros bisous

      Supprimer
  9. Le rêve d'un soleil qui ne se couche pas, pour Frère Anselme c'est l'éternité à laquelle son âme, comme celle de tout être conscient, aspire.
    Merci pour cette belle méditation vespérale.
    Bises d'après-midi (gris!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tilia, il faudra me dire ce que tu ne connais pas ! Louis Le Cardonnel peu de personne en ont entendu parler...j'espérai surprendre !
      une méditation orageuse à cette heure !
      bises

      Supprimer
    2. Au vu des commentaires précédents tu as raison de penser que peu de personnes ont entendu parler de ce poète, mais en tant qu'avignonnaise je ne pouvais pas l'ignorer ;-)
      Né à Valence, Louis Le Cardonnel a vécu la fin de sa vie à Avignon et une place de la ville porte son nom. En 2010, lors de notre dernier passage dans ma ville natale, nous avons visité le Palais du Roure où est conservée sa bibliothèque personnelle.
      Bises et bonne fin de soirée (ici quelques roulement inquiétants, sans plus)

      Supprimer
    3. oui mais bien sûr ! j'oublie toujours tes origines avignonaises...
      il pleut...c'est merveilleux heureusement que Carco l'a dit
      bises et bonne journée Tilia

      Supprimer
  10. quoi d eplus beau que un soleil couchant
    et en rêver
    j 'aime bien le jeudi jour du poéme
    merci Josette
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Monica
      à défaut de promenade dans les dunes, j'aime bien rechercher des poèmes !
      kénavo

      Supprimer
  11. Bonjour chère Josette!
    Un très beau poème! J' aime beaucoup!
    Bonne soirée!
    Bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un poème auquel j'ai pensé en voyant certaines de tes photos Géli !
      bisou

      Supprimer
  12. J'aime beaucoup ce poème ;il est vraiment superbe!
    Je te souhaite une bonne soirée; bises

    RépondreSupprimer
  13. Coucou Josette,
    Bien contente d'avoir lu les vers d'un poète que je ne connaissais pas ! Je mourrai un peu moins ignarde !!! Bonne nuit :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne pense pas qu'on puisse connaitre tous les poètes ,-))
      bonne journée Nickyza

      Supprimer
  14. Une poésie bucolique comme on n'en fait plus, et c'est bien dommage ... De Virgile, j'avais aimé les bucoliques
    http://www.mediterranees.net/litterature/virgile/bucoliques/
    Moi qui ai soif de nature
    A bientôt Josette :-)
    Valdy

    RépondreSupprimer
  15. un petit air d'école dans ces poésies !
    ça fait du bien aujourd'hui...
    à bientôt chez toi Valdy

    RépondreSupprimer