lundi 30 mai 2016

Croqueur de mots - défi 167 la parodie

Ohé Matelôts !!!
Pour le défi 167 c’est votre commandant Dômi qui s’y colle 
Voici le thème : La parodie
La parodie consiste à imiter un texte en le caricaturant, dans l’intention de s’en
moquer et de faire rire.

Avez vous entendu Tino chanter Méditerranée ? 


Soixante dix années
Les années d'or sont envolées
Des  ravages des nuages
Plus de ciel enchanté
Soixante dix années
T'es une sorcière tu es ridée
C'est misère  désenchantée
Soixante dix années
...
Soixante quinze années
Rhumatismes et autr' ennuis
Sont aujourd'hui réunis
Quel charivari
Soixante quinze années
Adieu jeunesse et la beauté
Plus de joie ni de gaieté
Soixante quinze années
...
Quatre-vingts années
Faut pas rêver 
C'est terminé
Quatre-vingts années

LC de la Cachette  - texte - photo 

28 commentaires:

  1. Excellente parodie Josette. Bravo. J'adore les personnages de ta photo.
    Bises et bon lundi. ZAZA

    RépondreSupprimer
  2. Et je ne te parle pas des cent... années !! Sourire, merci Josette, bises

    RépondreSupprimer
  3. Bravo!
    Pauvre mère, mer, Méditerranée...

    Les petites statues ridées ont un charme. médiéval.

    RépondreSupprimer
  4. Aujourd'hui on est jeune jusqu'à 100 ans !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Excellent !!
    Bravo pour cette parodie
    Bises Josette

    RépondreSupprimer
  6. où est passée ma jeunesse ! si j'avais encore quelques illusions , elles ont disparu à la lecture de ton post !! lol
    en tout cas, bel exercice ! j'adore ! bises

    RépondreSupprimer
  7. Pauvre Tino ! Tu l'as mis à une drôle de sauce! Hi!hi! C'est la triste vérité pourtant! Jolies statues
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  8. Je pense à lui et donc à mes parents qui le chantaient, et à présent cette belle chanson a été reprise par Patrick Fiori ce qui est légitime aussi, et je l'écoutes dans la voiture - Fiori -, papa le nommait Tinette ce qui agaçait ma mère car il trouvait qu'il n'avait pas le timbre d'un grand ténor !!!
    Bises et merci pour ce rappel Josette

    RépondreSupprimer
  9. Bravo !!! Mon Papa imitait Tino à la perfection :-)
    bonne journée et GROS BECS m'tiote Josette !

    RépondreSupprimer
  10. Belle imagination pour revisiter cette chanson bravo. Bises

    RépondreSupprimer
  11. Là, j'en prends un coup ! plus d'illusions sur mes 70 ans bientôt... snif !
    Et les quinqualescentes alors ? tu connais, ces femmes qui ne veulent pas vieillir et faire concurrence à leurs filles... (une émission hier à la télé !) voici un article de Focus reflétant cette nouvelle vogue de parents quincagénaires... voire bcp plus âgés d'ailleurs !

    Focus ensuite sur les quinqualescents: mais qui sont-ils? Et bien tout simplement des adultes, âgés de 50 ans voire plus, qui se comportent comme des gamins, au grand dam de leurs enfants et petits enfants. Ils estiment avoir tellement trimé toute leur vie et tellement donné pour leur progéniture qu'à 50 ans, ils ont bien le droit de profiter un peu de la vie, avant que les soucis de santé obligent leurs enfants à s'occuper d'eux. Certains demandent même à leurs enfants de se porter caution pour eux auprès du proiétaire de leur appartement (et ne paient pas toujours leur loyer, d'ailleurs!). Oui, c'est un peu le monde à l'envers. Le truc c'est que les quincas n'ont pas commencé leur vie active dans un contexte de crise, bien au contraire: c'était le plein boom des 30 Glorieuses! En revanche, notre génération a pris très vite conscience qu'elle devrait se sortir les doigts pour avancer et fait en sorte de d'acheter sa propre maison le plus rapidement possible. Et si certains parents n'hésitent pas à dilapider leur argent pour ne rien laisser à leurs enfants, d'autres se comportent en vrai adolescent n'hésitant pas à séduire les petit(e)s-ami(e)s de ces derniers voir à épouser une personne bien plus jeune et avoir des enfants en même temps que leurs propres enfants. Ce qui peut être très difficile à vivre :s D'autres aiment aussi faire la fête, boire voire tenter quelques drogues! Et ne comptez pas sur eux pour jouer les baby-sitters avec leurs petits enfants...Comment faire si vous êtes dans cette situation? Et bien, il faut imposer des limites, instaurer des règles, comme pour les enfants qui se croient tout permis. Et, si la relation est vraiment toxique...la psychothérapeute Gisèle Harrus-Révidi préconise la rupture, au moins durant un temps.

    En savoir plus sur http://www.paperblog.fr/7529787/feelin-good-glamour/#p7c2fwdzkHipch6w.99

    Bisous

    RépondreSupprimer
  12. Ouf je viens de prendre un coup de vieux, mais les chansons ne disent pas toujours vrai.

    RépondreSupprimer
  13. Ouf je viens de prendre un coup de vieux, mais les chansons ne disent pas toujours vrai.

    RépondreSupprimer
  14. parodie pas rigolote ma chérie mais où va l'inspiration il nous faiut l'embrasser
    et moi je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  15. Ton pastiche de Méditerranée est amusant mais tes paroles bien réalistes. Bisous

    RépondreSupprimer
  16. Même ridée elle est inusable

    RépondreSupprimer
  17. Coucou Josette dans ta Cachette. Superbe et implacable parodie, à chanter en se riant des rides, avec le sourire qui dément celle-ci ! Et en trinquant à nos vieux âges et au plaisir d'être ensemble. Il faudrait maintenant le "pendant" masculin, nom de nom ! Insolite et intéressante photo. Bravo et gros bisous.

    RépondreSupprimer
  18. Avec le sourire qui dément CELLES-CI (les rides) !

    RépondreSupprimer
  19. Une parodie très réussie et comme la musique de Méditerranée est entraînante, cela fait mieux passer tes paroles malheureusement assez réalistes pour la majorité d'entre nous!!!
    Bonne journée Josette!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  20. Mais à soixante dix années, les plages d'or même ravinées, gardent toujours toute leur beauté quand le sourire est invité!

    RépondreSupprimer
  21. Très réussi... j'aime !
    Bravo, Josette.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
  22. Bravo pour la performance parodique, Josette, mais (ridée ou pas) j'ai bien l'intention d'atteindre, et même de dépasser, les 90 ans ;-))
    Bises, bien humides (hélas ! toujours pas de soleil au programme)

    RépondreSupprimer
  23. Marie de Cabardouche31 mai 2016 à 14:48

    Bravo Josette, bien trouvé ! On va tâcher d'aller "piocher" parmi les qualités de cœur pour oublier l'outrage que le temps impose au physique... Et puis, l'expérience des septuas leur permet d'écrire avec plus d'aisance, c'est un bonus !

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Josette,

    Je voudrais rassurer les plus anciens et anciennes, j'ai largement passé les

    80 ans. Et je continue encore.
    bises très amicales.

    Henri.

    RépondreSupprimer
  25. Ouf ! Je suis en plein dedans ... hi ! hi ! hi ! mais, hein, on continue ... bravo à toi Josette et bonne soirée !
    Bises♥

    RépondreSupprimer
  26. Bravo Josette, jolie auto-parodie mais si quatre-vingt ans tout n'est pas terminé et il faut même s'y préparer car ça peut durer encore longtemps ... je connais quelques centenaires ... bises et belle journée

    RépondreSupprimer
  27. Je suis revenue par ici... j'aime toujours autant cette page et la dernière sculpture.
    Merci pour tout, Josette. Passe une douce journée. Bisous.

    RépondreSupprimer