vendredi 16 août 2019

Tercets du vendredi - bruits de saison !

chez Lénaïg



Coa Quoi Coa
Les grenouilles au caquetoire
- SILENCE! 

Scène de ménage
et froissement d'ailes
- Envol de pigeons


LC de la Cachette  texte - Clic sur photos


vendredi 9 août 2019

Carte de vacances virtuelles

Vacances virtuelles

Vacances à la maison
retrouver les lieux favoris
des années passées

LC de la Cachette  texte - Clic sur photos
 

Merci JB et Renée 
vous me faites voyager! 

mercredi 31 juillet 2019

Demi pause



Le patio patiente
quand la chaleur nous épuise
- arrosage du soir

 LC de la Cachette  texte - clic sur photo

lundi 29 juillet 2019

Fable



La fauvette et le Rossignol

Une fauvette dont la voix
Enchantait les échos par sa douceur extrême
Espéra surpasser le rossignol lui-même,
Et lui fit un défi. L'on choisit dans le bois
Un lieu propre au combat. Les juges se placèrent :
C'étaient le linot, le serin,
Le rouge-gorge et le tarin.
Tous les autres oiseaux derrière eux se perchèrent.
Deux vieux chardonnerets et deux jeunes pinsons
Furent gardes du camp, le merle était trompette.
Il donne le signal : aussitôt la fauvette
Fait entendre les plus doux sons ;
Avec adresse elle varie
De ses accents filés la touchante harmonie,
Et ravit tous les cœurs par ses tendres chansons.
L'assemblée applaudit. Bientôt on fait silence :
Alors le rossignol commence.
Trois accords purs, égaux, brillants,
Que termine une juste et parfaite cadence,
Sont le prélude de ses chants ;
Ensuite son gosier flexible,
Parcourant sans effort tous les tons de sa voix,
Tantôt vif et pressé, tantôt lent et sensible,
Étonne et ravit à la fois.
Les juges cependant demeuraient en balance.
Le linot, le serin, de la fauvette amis,
Ne voulaient point donner de prix :
Les autres disputaient. L'assemblée en silence
Écoutait leurs doctes avis,
Lorsqu'un geai s'écria : victoire à la fauvette !
Ce mot décida sa défaite :
Pour le rossignol aussitôt
L'aréopage ailé tout d'une voix s'explique.
Ainsi le suffrage d'un sot
Fait plus de mal que sa critique.


Jean-Pierre Claris de Florian - 1792

vendredi 26 juillet 2019

Tercets du vendredi - Tour de France

chez Lénaïg


Un tour en France
Vélo abandonné dans le Rhin
- rire jaune

S'entrainer 
dès le plus jeune âge
même les filles 

LC de la Cachette  texte - Clic sur photos

lundi 22 juillet 2019

Lundi une photo

Juillet
semaine30



Fleurs éphémères
se relayant toute l'été
les althéas au jardin 
 LC de la Cachette  texte - clic sur photo

vendredi 19 juillet 2019

Tercets du vendredi ... Photographie


chez Lénaïg

L'album de photos
ce cimetière dans l'armoire
- présence permanente


Mémoire fugace -
L'eau s'écoule comme le temps
Instant figé


Photos à volonté
merci le numérique
ratées - effacées !

LC de la Cachette  texte - Clic sur photos

mercredi 17 juillet 2019

Mercredi acrostiche Suffisante

chez Lénaïg



 Sans soleil ce n'est pas l'été
Une envie de plage et de bains
Faut-il pour autant un
Four solaire caniculaire
Incontrôlable et se retrouver dans un 
Sauna naturel
A mais que nenni
Nageons plongeons barbotons
Toujours en rêve si loin de l'océan
Et profitons des vacances


 LC de la Cachette  texte - clic sur photo

vendredi 12 juillet 2019

Tercets du vendredi - Retraite


chez Lénaïg


Grasses matinées
rencontres et belles sorties
tant que le ciel veut


Grande ou petite
bien définir sa retraite
- Temps associatif



Plaisir à prévoir
pour les très grandes vacances
- Âge d'or 

LC de la Cachette  texte - Clic sur photos

mercredi 10 juillet 2019

Mercredi c'est acrostiche - Randonnée

chez Lénaïg


Randonnée 
A la belle saison
Nature abondante offerte
Dans la forêt sur les chemins
Ne  boudons  pas  notre  plaisir
N'oublions pas  que déjà demain
Est  le  jour du  retour à  la maison
Et que même  les vacances ont une fin


LC de la Cachette  texte - clic sur photo

lundi 8 juillet 2019

Lundi une photo


Juillet
Semaine 28


Le temps d'un bal
dans sa robe froufroutante
juste une rose 


 LC de la Cachette  texte - clic sur photo

vendredi 5 juillet 2019

Tercets du vendredi - Pompiers


chez Lénaïg


Sirène dans la nuit
odeur et fumée suspectes
- Pompiers à l’œuvre



Foire de Poussay
- sécurité assurée
par les hommes du feu



Elle protège
Sapeur pompier et mineur
- Sainte Barbe

 Souvenirs -
 Bal  du 14 juillet
caserne Violet



LC de la Cachette  texte - Clic sur photos

mercredi 3 juillet 2019

Mercredi acrostiche Nectarine


Ne négligeons pas la Nectarine
Et apprécions l’É
Car le temps passe plus vite que le Café 
Toujours délicieuse Toujours attendue
Au dessert Au goûter
Rien qu'un plaisir Rafraichissant 
Il faut la déguster Infiniment
Ne pas bouder Ni faire la moue
Engranger la sensation Et ce petit bonheur


 LC de la Cachette  texte - clic sur photo

lundi 1 juillet 2019

vendredi 28 juin 2019

Tercets du vendredi - la sieste


chez Lénaïg

Plaisir singulier
repos de la mi-journée
sous un arbre  



Avantage de l'âge
une petite ou grande sieste
sans complexe

LC de la Cachette  texte - Clic sur photos

jeudi 27 juin 2019

Jeudi poésie - Méters improbables



Encore une fois Quichottine nous fait rêver
Il est paru... vous pouvez vous le procurer chez 
The BookEdition.com

Des enfants comptent sur vous pour réaliser leur rêve


Le désembrouilleur de fils emmêlés

Un drôle de métier me dites-vous ? Et pourtant il m’a paru évident. Je crois bien que chez moi cette disposition était innée !
Tout jeune j’ai débuté avec Grand Maman, il parait que je n’avais pas mon pareil pour trouver le petit bout de la laine et faire et refaire les pelotes. De même pour les lacets qui semblaient se dénouer sous mes mains alors que pour mon entourage les nœuds devenaient inextricables. Fil d’Écosse, de soie, de lin ou de chanvre aucun de me résiste.
Plus tard c’est ma sœur Ariane qui m’appelait lorsque sa chaîne de baptême si fine et si fragile s’entortillait, lui faisant perdre patience et hop bien vite les maillons reprenaient leur place.
Si cela vous intéresse j’ai d’autres exemples comme venir à bout des fils électriques qu’un lutin facétieux entortille la nuit dans les tiroirs, celui du sèche-cheveux, celui du mixeur pour la soupe ou même celui du fer à repasser…
Mais n’oubliez pas la guirlande lumineuse du sapin de Noël ou en été le tuyau d’arrosage aucune misère je suis là pour détordre et dévider.
J’aurai pu être marionnettiste pour vous raconter de fabuleuses histoires mais aujourd’hui suivant le fil d’Ariane avant que les Parques ne me prennent je ne suis que le « désembrouilleur de fils emmêlés ».