mardi 2 février 2016

L'herbier en poésie


Proposition 31
Une photo de Susi S
https://plus.google.com/u/0/113330419729360599494/posts

pour l'herbier d' Adamante


Dans le tunnel 
Elles attendaient
Soudain réveillées
En rang serré
Les ombres avançaient
Vers la clarté
Mais du soleil
Ce n'était que le reflet
Elles se précipitaient
Et se sont retrouvées
Au fond de la grotte
Sans comprendre
Qu'il ne se passait
Qu'un voyage
Au bout de leur nuit



25 commentaires:

  1. Bonjour Josette, ah un espoir déçu... !! Je salue ta plume aussi, bon mardi à toi, bises

    RépondreSupprimer
  2. Un peu sinistre, mais bien dans l'atmosphère de la photo!

    RépondreSupprimer
  3. Je rejoins les deux commentaires précédents.
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. Pour moi la lumière qui jaillit de cette photo est plus forte que les ténèbres... J'aime beaucoup cette photo !

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer

  6. Le dernier vers nous propose des connotations très fortes, dans l'esprit de la photo.
    Ici "Herbier" rime avec "charnier"
    Nous sommes loin des petites fleurs ...Il fallait oser!

    RépondreSupprimer
  7. superbe photo et ton texte illustre bien ce qui s'en dégage !! chapeau bas !! bises

    RépondreSupprimer
  8. C'est beau et triste Josette,
    au fond de la caverne, des choses et d'elles mêmes ne connaîtront-elles que leur ombre?

    RépondreSupprimer
  9. Comme c'est étrange, tu me rappelle un épisode de ma vie. Je vais en faire un billet.

    Belle journée à toi Josette et gros bisous :)

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Josette... Cela m'a un peu fait penser à l'allégorie de la caverne de Platon, même si ce n'est pas tout à fait du même processus dont il s'agit... Ici, on caresse un espoir de libération, de délivrance, mais on a sans doute que voyagé dans un rêve, et la réalité demeure le fond de la grotte... C'est bien pensé, en tout cas !
    Belle journée, bise.
    FP

    RépondreSupprimer
  11. Bien vu Josette, j'ai pensé moi aussi à celui tout au bout, qui mène la troupe vers un autre monde, vers un ailleurs, pour quelle cérémonie macabre ?
    Bisous bisous

    RépondreSupprimer
  12. Un régiment d'ombres emprisonnées qui espéraient, en vain, la lumière! Bau texte, chère Josette,
    Bisous

    RépondreSupprimer
  13. la poésie est ta soeur et tut'en tires toujours admirablement gros bisous

    RépondreSupprimer
  14. QUE ta soirée soit calme Josette je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
  15. Entre le voyage au bout de la nuit de Céline et la caverne de Platon, rien de joyeux. Avec ces quenouilles dressées devant un marais éclairé par une lune blafarde, il était difficile de faire mieux. Un poème dans l'air du temps.
    Bises mélancoliques

    RépondreSupprimer
  16. J'ai l'impression en lisant ton poème et en regardant cette photo de revivre une scène du film l'Armée des Ombres de Melville d'après le roman de Kessel.
    Très juste et très beau.
    Gros bisous Josette.
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
  17. Une belle photo un peu sombre et tes jolis mots pour l'accompagner...

    RépondreSupprimer
  18. Brr, j'en ai froid dans le dos !
    Bravo m'tiote Josette, tu as su créer une atmosphère !
    GROS BECS

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour
    Encore une fois une belle participation!
    J'adore la photo!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  20. Coucou Josette dans ta Cachette, j'ai déjà lu ton beau poème chez Adamante, aussi saisissant que le tableau. Je venais aussi voir si tu avais une "Beuve" en rayon, peut-être plus tard ? Quoi qu'il en soit, gros bisous !

    RépondreSupprimer

  21. Ton poème est une merveille
    Il illustre avec talent cette photo belle et mystérieuse
    J'aime beaucoup

    La nuit n'est jamais complète,
    Il y a toujours au bout du chagrin,
    Une porte grande ouverte,
    Qui guide vos pas et vous tend la main.

    Paul Eluard

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Josette,
    Le texte se prête parfaitement à l'image et j'ai bien aimé le clin d'oeil à Céline !
    Bises
    Dominique

    RépondreSupprimer
  23. Un voyage au bout de la nuit, que les mots portent vers la lumière.

    RépondreSupprimer
  24. l'image est superbe et elle t'a bien inspiré. Même si Céline ne fait pas partie des écrivains que j'apprécie même littérairement

    RépondreSupprimer