jeudi 7 décembre 2017

Jeudi poésie - Le Jour

Le jour pour Colette

J’ai embrassé l’aube d’été.
Rien ne bougeait encore au front des palais. 
L’eau était morte. 
Les camps d’ombres ne quittaient pas la route du bois. 
J’ai marché, réveillant les haleines vives et tièdes, 
et les pierreries regardèrent,
 et les ailes se levèrent sans bruit.
La première entreprise fut, dans le sentier déjà empli de frais et blêmes éclats, 
une fleur qui me dit son nom.
Je ris au wasserfall blond qui s’échevela à travers les sapins : 
à la cime argentée je reconnus la déesse.
Alors je levai un à un les voiles. 
Dans l’allée, en agitant les bras. 
Par la plaine, où je l’ai dénoncée au coq.
A la grand’ville elle fuyait parmi les clochers et les dômes, 

et courant comme un mendiant sur les quais de marbre,
je la chassais.
En haut de la route, près d’un bois de lauriers,
 je l’ai entourée avec ses voiles amassés, 
et j’ai senti un peu son immense corps. 
L’aube et l’enfant tombèrent au bas du bois.
Au réveil il était midi.
Arthur Rimbaud, Illuminations

 

LC de la Cachette  clic sur photo

19 commentaires:

  1. Ah on ne peut rivaliser avec les grands sur leur terrain, merci Josette, bon jeudi, bises JB

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Josette
    Un texte magnifique , merci à toi
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Superbe ce texte...Merci pour ce partage!

    RépondreSupprimer
  4. C'est beau ! Que dire de plus, en regardant l'aube caresser les blés !!!

    RépondreSupprimer
  5. Ah! Je l'avais oublié... je file dans ma bibliothèque! Merci, un pur délice!

    RépondreSupprimer
  6. Un beau texte que ce jeune poète dont je n'ai rien appris en classe, ce dont je regrette.
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Très beau poème de Rimbaud que je ne connaissais pas. Merci de ce partage. Beau jeudi

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Josette dans ta Cachette, magnifique choix de "ce" Rimbaud que je ne crois pas avoir encore lu. Et superbe photo qui se fond dans le décor du poème, merci beaucoup, gros bisous.

    RépondreSupprimer
  9. Superbe cette aube d'été vue par Rimbaud , merci beaucoup pour ce partage . Comme dit Jill, on ne peut rivaliser avec les grands .
    Bonne journée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Josette. Ce poème d'Arthur Rimbaud est tout à fait approprié au thème "Jour et nuit". Bisous

    RépondreSupprimer
  11. Comme un océan blond grâce à ton cadrage ! Belle image pour faire honneur au prince des poètes ♥

    RépondreSupprimer
  12. beau morceau de vie poétique tu nous offres notre josette merci
    je t'embrasse et merci de ta venur sur le billet el conocido...

    RépondreSupprimer
  13. La photo nous fait percevoir la densité et l'ondulation de ce champ de blé.

    RépondreSupprimer
  14. Très beau poème tout à fait adéquat au thème !!!
    Merci m'tiote Josette et GROS BECS !

    RépondreSupprimer
  15. Tout est beau la poésie et la photo.

    RépondreSupprimer
  16. Très, Très beau poème ! Excellent partage, Josette !
    Bonne journée ! Bisous♥

    RépondreSupprimer
  17. Tout en lisant ce poème je cherchais un qualificatif et quand j'ai découvert l'auteur avec ses illuminations, c'est exactement ce que j'ai ressenti :)
    Merci Josette pour ce merveilleux partage.
    Bisous.
    Domi.

    RépondreSupprimer
  18. Rimbaud me surprend toujours. Beau choix ! bises et belle fin de semaine

    RépondreSupprimer

Désolée pour le captcha involontaire ... je n'arrive pas à m'en défaire !

MERCI d'avoir persévéré