jeudi 3 octobre 2019

jeudi poésie - demain





LE HEURTOIR

Je voudrais entendre cogner
Le heurtoir en laiton vieilli
La tête du bélier
Qui s’écrase et gémit.

Je voudrais être dérangée
Par ses coups répétés
Timidement d’abord
Puis de plus en plus fort.

Je voudrais dévaler l’escalier
Crier : « Voilà, voilà »
Sauter sur le palier
Distinguer une voix

Et sourire à quelqu’un.


16 commentaires:

  1. Ô triste solitude que voilà… Merci Josette, bises

    RépondreSupprimer
  2. Tristesse et désolation derrière cette porte !
    Bonne journée Josette
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Solitude et espoir! Une belle découverte que ce texte!

    RépondreSupprimer
  4. Moi qui ai un heurtoir sur ma porte, je suis parfaitement en accord avec ces mots...

    RépondreSupprimer
  5. Triste mais très beau Josette. Bises et bon jeudi

    RépondreSupprimer
  6. Une poésie "surfaite", je suis sûre qu'il y a une foule d'amis/es qui sonne à ta porte :-)
    Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
  7. Une belle poésie , pleine d'émotion un tres bon choix Josette
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. Très joli choix.....Bisoussss Renée http://envie2.be/

    RépondreSupprimer
  9. Superbe page!
    Ouvrir une porte c'est accueillir sur le seuil un sourire,
    une larme,
    une gerbe d'amour...

    RépondreSupprimer
  10. J'aime beaucoup les heurtoir. Il y en a de très beaux. Bisous

    RépondreSupprimer
  11. Un très bon choix, Josette ! Bravo et bon vendredi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  12. C'est un très joli poème, émouvant, sur la solitude... Bisous

    RépondreSupprimer
  13. Tout à fait, Josette, un demain en sous-main, très beau poème et super photo. Bisous !

    RépondreSupprimer
  14. Triste cet isolement qu'aucune visite ne vient rompre ! beau poème ! bises

    RépondreSupprimer
  15. un très beau poème ; certaines personnes ont du mal à se lier avec d'autres, par timidité et par choix aussi. Bises

    RépondreSupprimer
  16. Belle interprétation de la solitude.
    Joli partage.
    Bisous.
    Domi.

    RépondreSupprimer