jeudi 23 novembre 2017

Jeudi poésie - Voyelles


A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,
Golfes d’ombre ; E, candeurs des vapeurs et des tentes,
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d’ombelles ;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;
U, cycles, vibrements divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d’animaux, paix des rides
Que l’alchimie imprime aux grands fronts studieux ;
O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
Silences traversés des Mondes et des Anges :
— O l’Oméga, rayon violet de Ses Yeux !
Arthur Rimbaud

LC de la Cachette  clic sur photo

11 commentaires:

  1. Je ne le connaissais pas celui-là ! Pas si facile à lire ces grands poètes ,-) merci Josette, bises JB

    RépondreSupprimer
  2. Coucou josette
    Comme jill , je ne connaissais pas ..surprenant !!!
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Ma version écrite il y a déjà plusieurs années :

    Voyelles colorées :

    I, Je ris et je souris
    Je suis vert et gris
    Et mon point est vernis
    L’oublier est interdit
    Je vous en prie
    Je le veux ainsi

    Ha ha ! Chante le A
    Ma couleur à moi
    C’est le grenat
    Avec une touche de muscat
    Chacun m’appréciera
    Attention me voilà

    Coquille d’escargot
    Je bombe le dos
    Gros et costaud
    Parfois rigolo
    Jamais manchot
    Je suis le O, indigo

    En blanc, crème ou cassé
    E, è, ê, é, originalité
    Je veux être décliné
    En fonction de mon accent
    C’est bien évident
    Et beaucoup plus charmant

    Farfelu, hurluberlu
    J’aime danser dans la rue
    Arlequin tordu
    Vous m’avez reconnu
    À mes couleurs « m’as-tu vu ? »
    Je suis le U

    J’ai sorti mes pinceaux
    Mes lettres et mes mots
    Pour vous offrir un panaché
    De voyelles colorées
    Si vous avez apprécié
    À vous de les dessiner

    ABC

    RépondreSupprimer
  4. J'aimais déjà Rimbaud au lycée! Cela n'a pas changé!
    Bonne journée Josette!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Coucou dame Josette dans ta Cachette. Mais oui, ça c'est de la poésie ! Je peux aller me rhabiller avec mon Jean d'Aillon, hon hon, j'ai un peu triché pour mon jeudi en poésie sur ton thème des couleurs mais j'ai quand même pondu quelques vers moi-même, sans vouloir me comparer à Rimbaud. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  6. Ce poème de Rimbaud est tout simplement magnifique. Je ne le connaissais pas non plus. Et celui de notre amie Annick, j'aime vraiment. Je crois même que je le préfère à celui de notre ami poète.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Josette. Je connaissais ce poème, mais ce n'est pas mon préféré de Rimbaud. Bisous

    RépondreSupprimer
  8. ABC pas mal sa version
    on attend la tienne qui sera aussi de belles encablure
    de poésie
    merci beaucoup de ton mot ma chére lectrice et amie
    je vais mieux doucement

    et super de nous rappeler ce poéme
    merci je t'embrasse.

    le blog est un vrai soutien et çà merci

    vive le temps que nous parcourons ensemble

    RépondreSupprimer
  9. Je ne connaissais pas ce poème original et très beau du grand Rimbaud. Bisous. Bon week-end.

    RépondreSupprimer
  10. Je rejoins le groupe qui ne connaissait pas.

    RépondreSupprimer
  11. Je découvre également, Josette : excellent choix !
    Merci beaucoup pour cette belle et agréable quinzaine !
    Bon week-end tout entier !!!
    Amitiés♥

    RépondreSupprimer

Désolée pour le captcha involontaire ... je n'arrive pas à m'en défaire !

MERCI d'avoir persévéré