lundi 20 novembre 2017

croqueurs de mots - Défi 195 "Edmond"

Défi 195 du moussaillon Josette
Je vous présente Edmond !
A partir de ce tableau (vu dans une brocante) racontez une histoire courte avec les mots incorporés :
 "Ciel, chaussure, coq, couronne et crapaud."
Je vous attends lundi 20 novembre 
 pour "jeudi poésie" les 16 et 23 novembre je vous propose des couleurs...choisissez la votre !



Te voir ainsi est déprimant
Pour ton papa et ta maman
Cette fille que tu aimais tant
Te voyait comme un enfant
L'amour n'est qu'une rage de dent

Mon cher Edmond le coq a chanté 
Il est l'heure de te lever 
Tu ne vas pas resté prostré toute la journée
Mets tes chaussures et vient te promener
Ton cœur crie au-secours 
Tu ressembles à un crapaud mort d'amour 
Regarde comme le ciel est bleu
L'automne est si merveilleux

Cesse donc enfin de bouder 
On est là pour te soigner
Tu as cru un instant
Etre le prince charmant
Mais ta couronne est tombée
Il faudra te faire à cette idée
Edmond tu n'es pas le premier
Et encore moins le dernier





LC de la Cachette  texte- clic sur photo

29 commentaires:

  1. Bonjour Josette
    Un amoureux déçu ..pas facile à consoler ..
    Bises à toi

    RépondreSupprimer
  2. Ah les premiers amours adolescents et les premiers chagrins. J'ai aimé et J'ai aussi pris plaisir à interpréter ce tableau que J'aime beaucoup. Belle semaine. Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Ah la grosse déception sentimentale, surtout une première, que penser des filles après, bon un proverbe dut une de perdue, dix de retrouver, allez courage Edmond, la vie c'est aussi du gris pas que du rose... bises Josette et bon lundi Croqueurs... ,-)

    RépondreSupprimer
  4. Grosse déception amoureuse pour Edmond , eh oui pas évident de lui redonner le moral , le chagrin est bien là et ne s'efface pas d'un coup de baguette magique . Quant au fée , il en est aussi de pas tres sympathiques .
    Bonne journée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Ton texte m'a bien fait sourire car j'ai eu un collègue qui s'appelait Edmond et ne ressemblait pas du tout à ton héros. Mais en lisant ton texte, c'est lui que j'imaginais dans la situation!
    Bonne semaine Josette!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. C'est dur de perdre sa couronne, mais il est jeune et il découvre la vie... Ce n'est in fine qu'une petit tristesse de passage qui va vite se gommer...

    RépondreSupprimer
  7. Va-t-il être sensible à ton joli poème et à ses arguments ? Un chagrin d'amour à cet âge est difficile à oublier. BONNE SEMAINE

    RépondreSupprimer
  8. Oh, Josette, si le premier amour de sa vie n'est plus que blessure, l'amour que lui prouvent ses parents, en le raisonnant si joliment devrait le faire sortir de son abattement !Bravo et merci pour ce beau défi, gros bisous.

    RépondreSupprimer
  9. une bien belle poésie Josette pour aider Edmond qui souffre
    suffira-t-elle à le soigner?
    il aura peut-être besoin d'un psy?
    il ne faut pas prendre à la légère un chagrin d'amour d'adolescent
    "Plaisir d'amour ne dure qu'un moment
    Chagrin d'amour dure toute la vie"

    RépondreSupprimer
  10. Première blessure, longue à cicatriser qui marque dans une vie...
    Souhaitons pour Edmond que le temps de la convalescence ne soit pas trop long.
    Merci pour ce défi Josette, ce tableau ne pouvait pas laisser indifférent.
    Bonne journée de la part des Cabardouche.

    RépondreSupprimer
  11. Beau texte sur Edmond ! tu m'as donné envie d'y participer !! bisous

    RépondreSupprimer
  12. Ah les chagrin d'Amour on s'en souvient tout une vie et leur rappel, fait toujours mal, même si le temps à passé.

    RépondreSupprimer
  13. Allez... une de perdue dix de retrouvées :-)
    Les parents ont fait ce qu'ils pouvaient...
    GROS BECS m'tiote Josette.

    RépondreSupprimer
  14. Voici le lien de mon article

    https://violetteruer.blogspot.com/2017/11/edmond.html

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Compliqué les chagrins d'amour mais Edmond est bien entouré. Joli poème.Chloé

      Supprimer
  15. pas facile de passer ce cap.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  16. Un chagrin d'amour (des peut-être ?) c'est presque inévitable mais pas facile à accompagner pour des parents. Ici des mots délicats qui encouragent à se ressourcer dans la nature et évitent le "un de perdu dix de retrouvés ... bises et belle soirée

    RépondreSupprimer
  17. Oh ! Edmond, tu n'es ni le premier, ni le dernier à qui cela arrive, en effet !!! Ah ! Pas facile, je comprends ! Reprends-toi, tu as toute la vie devant toi ! Bravo Josette ! J'♥ beaucoup ta façon de relever ton défi ! Bon mardi ! Gros bisous♥

    RépondreSupprimer
  18. Coucou Josette,

    Ton lien laissé à ton dernier passage ne marche pas. Heuresement que tu es dans les miens bien que ça me renvoie à l'année 2016. Il faudra que je corrige.

    Un défi bien relevé. bravo!
    Ah l'amour!
    Comme disait Fanny dans " Marius" " L'amour cest peut-être beau mais c'st mauvais" citation approximative.
    Bises

    RépondreSupprimer
  19. Eh oui, les chagrins d'amour sont légions :-) Mais avec de si beaux yeux bleus, Edmond trouvera bien vite une nouvelle Edmonde pour le consoler :-)
    Bravo Josette !!!
    Belle journée à toi

    RépondreSupprimer
  20. oui, les chagrins d'amour sont toujours tristes ... et le consoler me semble important tout en l'invitant à vivre les autres bons moments.
    Bises et merci pour ta visite.

    RépondreSupprimer
  21. Un crapaud baveux et couronné de pustules, un matin , au chant du coq, pria le ciel ne pas avoir, honteux, les pieds nus et soit chaussé de belles chaussures pour le jour où il deviendra un Prince Charmant sous les baisers d'une Princesse attendrie.
    Fin

    RépondreSupprimer
  22. Toujours difficile à surmonter un chagrin d'amour!

    RépondreSupprimer
  23. Voilà un moment que je n'étais venue par manque de temps ou autre... Promis, je vais faire un effort.
    Par contre, je ne regrette pas, j'ai adoré ton texte. C'est un exercice pas facile. Bravo!

    RépondreSupprimer
  24. J'ai été présente aux déceptions amoureuses de mes trois fils, c'est drôle comme on ressent leur douleur jusqu'au fond des tripes. Belle interprétation de ce tableau ;)
    Bisous Josette et bonne soirée.
    Domi.

    RépondreSupprimer
  25. Un premier chagrin d'amour, c'est douloureux. Jolie broderie autour de ce tableau !

    RépondreSupprimer
  26. Ah bravo Josette ! vraiment très beau et super bien écrit....
    Toujours très difficile la 1ère déception amoureuse, qui marque toute une vie !
    Merci et bisous

    RépondreSupprimer

Désolée pour le captcha involontaire ... je n'arrive pas à m'en défaire !

MERCI d'avoir persévéré