lundi 2 mars 2015

Une photo quelques mots - 156


 N'oubliez pas d'aller  lire les autres participations chez Leiloona
Le principe de cet atelier ?
Chaque mardi (parfois le mercredi) Leiloona publie une photo qui servira de base pour votre texte. Vous avez une semaine pour l’écrire : les textes sont publiés le lundi matin.
Ni genre, ni ton imposés. Seul le plaisir d’écrire. Encore et toujours.
© Leiloona
Assis sur son nuage
Un ange bleu attend
Dans son cœur la rage
De voir les hommes méchants

L'ange serait un bisounours
Du monde haineux qui se débourse
Qu'il cesse donc ce blablatage
D’au-delà de l'océan

Reviens vite de ton voyage
Et au boulot hardiment 
Oublie les serres d'orchidées
Et les belles randonnées
Oublie l'eau violette et ce ciel nuancé
Précieux sont les souvenirs pour rêver
LC de la Cachette- texte


samedi 28 février 2015

Photo du samedi - 102 !

Pour découvrir toutes les participations rendez-vous chez  AMARTIA

Pas de poisson ici juste une prairie pour les chevaux ! 
LC de la Cachette - clic sur photo 

vendredi 27 février 2015

Tercet du vendredi - Mars


Froides giboulées
comme Mars en carême
- mon nez pleure


L'hiver résiste
en gelées matinales
 timide réveil

LC de la Cachette- texte, clic sur photo 

jeudi 26 février 2015

Jeudi poésie - Jacques Sternberg, l'esclave

L’esclave
Au commencement, Dieu créa le chat à son image. Et bien entendu, il trouva que c'était bien. Et c'était bien, d'ailleurs. Mais le chat était paresseux. Il ne voulait rien faire. Alors, plus tard, après quelques millénaires, Dieu créa l'homme.
Uniquement dans le but de servir le chat, de lui servir d'esclave jusqu'à la fin des temps. 
Au chat, il avait donné l’indolence et la lucidité; à l'homme, il donna la névrose, le don du bricolage et la passion du travail. L'homme s'en donna à cœur joie. Au cours des siècles, il édifia toute une civilisation basée sur l’invention, la production et la consommation intensive. 


Civilisation qui n'avait en réalité qu'un seul but secret : offrir au chat le confort, le gîte et le couvert.C'est dire que l’homme inventa des millions d'objets inutiles, généralement absurdes, tout cela pour produire parallèlement les quelques objets indispensables au bien-être du chat : le radiateur, le coussin, le bol, le plat à sciure, le pêcheur breton, le tapis, la moquette, le panier d'osier, et peut-être aussi la radio puisque les chats aiment la musique. Mais, de tout cela, les hommes ne savent rien. A leurs souhaits. Bénis soient-ils. Et ils croient l’être. Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes des chats.

Jacques Sternberg – Contes glacés
LC de la Cachette- clic sur photos.

mercredi 25 février 2015

Récré du mercredi - Adémar

Pour la cour de récré de jill 



Adémar à Clamart
Tu me donnes des cauchemars
Y-en a marre
Tu te prends pour un jaquemart
Armé de son marteau noir
Tu me poursuis avec Aymar
Depuis Colmar
Jusqu'à Montélimar 
Adémar ce soir
Je te noie dans la mare
Terminé le cauchemar

LC de la Cachette- texte, clic sur photo 

lundi 23 février 2015

Une photo - quelques mots N° 155 Bric à book


 N'oubliez pas d'aller  lire les autres participations chez Leiloona
Le principe de cet atelier ?
Chaque mardi (parfois le mercredi) Leiloona publie une photo qui servira de base pour votre texte. Vous avez une semaine pour l’écrire : les textes sont publiés le lundi matin.
Ni genre, ni ton imposés. Seul le plaisir d’écrire. Encore et toujours.

© Romaric Cazaux
Ce matin "ils" sont revenus
Voir si la neige avait fondu
Tous les quatre "ils" réfléchissent
Que faire des corps qui refroidissent
Sous cet amas neigeux
Ce cercueil artificieux
"Ils" reviendront la nuit
Continuer en catimini
Pour faire disparaître la bavure
Demain "ils" auront tristes figures
Au tribunal "ils" n’échapperont
La chose est dite leur compte est bon

samedi 21 février 2015

Photo du samedi - 101 !

Pour découvrir toutes les participations rendez-vous chez  AMARTIA
Vite... il est minuit j'arrive juste à temps pour la photo d'Amartia ! 
voici la photo excuse pour l'absence à vos réponses de la semaine passée.

Véloroute Charles Le Téméraire près de Jouy aux Arches mercredi après la sieste...