lundi 18 novembre 2019

infos !



Suite à une erreur et des mauvaises manipulations
étant toujours aussi nulle avec l'informatique
j'ai perdu des liens
des mots de passe
et je ne peux répondre


je suis désolée
Colette
Écureuil bleu
Jamadrou
Jazzy ...

Heureusement je peux vous lire
j'espère retrouver vous un jour 

Josette

vendredi 15 novembre 2019

Tercets du vendredi - Silence !



Feu d'artifice
un vacarme insoutenable
- Soudain le silence


Silence dans le noir
les sons s'évaporent dans l'air
- Cauchemar 


Éloignement
le téléphone reste muet
silence angoissant


 LC de la Cachette  texte - Clic sur photos

jeudi 14 novembre 2019

Jeudi poésie - ondine Aloysius Bertrand






Ondine
 
- " Ecoute ! - Ecoute ! - C'est moi, c'est Ondine qui
frôle de ces gouttes d'eau les losanges sonores de ta
fenêtre illuminée par les mornes rayons de la lune ;
et voici, en robe de moire, la dame châtelaine qui
contemple à son balcon la belle nuit étoilée et le beau lac endormi.

" Chaque flot est un ondin qui nage dans le courant,
chaque courant est un sentier qui serpente vers mon palais,
et mon palais est bâti fluide, au fond du lac, dans le
triangle du feu, de la terre et de l'air.

" Ecoute ! - Ecoute ! - Mon père bat l'eau coassante
d'une branche d'aulne verte, et mes sœurs caressent de
leurs bras d'écume les fraîches îles d'herbes, de nénuphars

et de glaïeuls, ou se moquent du saule caduc et barbu qui pêche à la ligne ! "

*

Sa chanson murmurée, elle me supplia de recevoir son
anneau à mon doigt pour être l'époux d'une Ondine, et
de visiter avec elle son palais pour être le roi des lacs.

Et comme je lui répondais que j'aimais une mortelle,
boudeuse et dépitée, elle pleura quelques larmes, poussa
un éclat de rire, et s'évanouit en giboulées qui

ruisselèrent blanches le long de mes vitraux bleus.


Aloysius BERTRAND
1807 - 1841 



lundi 11 novembre 2019

Croqueurs demots - Défi 226 bestiaire fantastique


Halloween c’est fini… un dragon est resté !
Pour le défi 226
Du lundi 11 novembre
De ma cachette je vous demande d’écrire un « bestiaire fantastique »
Quelques  lignes ayant pour sujet un être, un animal (Sirène, ondin, dragon…) sorti de votre imagination.




Kabourek
C'est à Prague que j'ai rencontré
Cheveux verts et grand chapeau
L'Ondin gentil du chenal du diable
Dégoulinant d'eau 
Il sort pour fumer la pipe...

Ces congénères peuvent être méchants
Gardant dans un bocal 
L'âme des personnes noyées
Ils attirent les filles avec des rubans
Qui disparaissent au fond des étangs
Coquettes ne vous laissez pas tenter
L'Ondin ne rend jamais la liberté

LC de la Cachette  texte - photo

vendredi 8 novembre 2019

Tercets du vendredi - Boites !



Boite à chapeaux
valisettes tout en carton
à la brocante


Boite à œufs -
Champignons dans la forêt
omelette savoureuse


Un cadeau
tout en chocolat
même la boite



Cassette en fer
peu importe le contenant
- Des souvenirs


Mouvement d'humeur -
Tapez chiffres puis dièse
Boite vocale


Trop curieuse
l'imprudente Pandore
- Reste l'espoir



Boite à musique
toujours la même berceuse
- Nuit tranquille


LC de la Cachette  texte - Clic sur photos



jeudi 7 novembre 2019

Jeudi poésie -





Autrefois tout le monde croyait aux dragons,
Quand le monde était tout neuf et beau,
On nous mettait dans des légendes,
On faisait des récits, on chantait des chansons,
On nous traitait avec respect,
Les gens nous honoraient, les gens nous redoutaient,
Mais un jour ils ont cessé d'y croire -
Depuis ce jour, nous avons disparu.
Aujourd'hui, on dit que nous avons fait notre temps,
que nous avons vécu,
On nous traite avec dérision
Nous qui, autrefois, étions des rois.
Mais il faudra bien qu'un jour ils se souviennent,
Que, d'une façon ou d'une autre, on leur révèle
Que notre esprit est éternel -
Nous sommes des dragons ! Nous existons !

Jack Prelutsky