mercredi 20 juin 2018

Acrostiche - Présence

Billet programmé
Acrostiche jeu proposé par Lénaïg en attendant jill

* Plage de La Baule, le Nina

Présence 
Rester là sur la plage
Ecouter chanter l'océan
Seul le clapot du ressac
Etant attentif au temps qui fuit
Ne pas se laisser envahir
Conserver son attention 
Et rester serein




LC de la Cachette  texte -clic sur photo

vendredi 15 juin 2018

Tercets du vendredi - Sons


Silencieuse 
pour l'homme inattentif
cette nature


Un cri du cœur
que l'artiste expose
dans sa toile



Chapelle discrète
pour la découvrir
suivre les cloches


Sur le port
le cri aigu des mouettes
heure de la marée


Au jardin
cris et larmes de l'enfant
- Un rosier


LC de la Cachette  texte -clic sur photos

jeudi 14 juin 2018

Jeudi poésie Albert Samain


Il est d'étranges soirs ...
Il est d'étranges soirs où les fleurs ont une âme,
Où dans l'air énervé flotte du repentir,
Où sur la vague lente et lourde d'un soupir
Le cœur le plus secret aux lèvres vient mourir.
Il est d'étranges soirs, où les fleurs ont une âme,
Et, ces soirs-là, je vais tendre comme une femme.

Il est de clairs matins, de roses se coiffant,
Où l'âme a des gaietés d'eaux vives dans les roches,
Où le cœur est un ciel de Pâques plein de cloches,
Où la chair est sans tache et l'esprit sans reproches.
Il est de clairs matins, de roses se coiffant,
Ces matins-là, je vais joyeux comme un enfant.

Il est de mornes jours, où las de se connaître
Le cœur, vieux de mille ans, s'assied sur son butin,
Où le plus cher passé semble un décor déteint,
Où s'agite un minable et vague cabotin.
Il est de mornes jours las du poids de connaître,
Et, ces jours-là, je vais courbé comme un ancêtre.

Il est des nuits de doute, où l'angoisse vous tord,
Où l'âme, au bout de la spirale descendue,
Pâle et sur l'infini terrible suspendue,
Sent le vent de l'abîme, et recule éperdue !
Il est des nuits de doute, où l'angoisse vous tord,
Et, ces nuits-là, je suis dans l'ombre comme un mort.

Albert SAMAIN   (1858-1900)


LC de la Cachette  - clic sur photo


mercredi 13 juin 2018

Acrostiche - Eternelles

Billet programmé
Acrostiche jeu proposé par Lénaïg en attendant jill


Éternelles
Temps des heures passées
Epoque trop pressée
Rêvant un futur
Nouveau  ou fuyant dans l'
Espace infini
Lorsque toutes
Les secondes seront
Évanouies 
Seul restera le regret


LC de la Cachette  texte -clic sur photo

vendredi 8 juin 2018

Tercets du vendredi - le coq

Billet programmé


Rouillé
ce roi de la basse-cour
sur ses ergots


Même muet
il ne passe pas inaperçu
ce bel emplumé 


Girouette
le coq tourne la tête
aux quatre vents


Haut en couleur
et cocotte tout en blanc
- Retour de noce

Chante-clair
dès l'aube il s'égosille 
- Journée de labeur

L'odeur du pain
en passant dans la rue
au chant du coq



LC de la Cachette  texte -clic sur photos




mercredi 6 juin 2018

Acrostiche : Gastronomie

Billet programmé
Acrostiche jeu proposé par Lénaïg en attendant jill


Gastronomie au prix souvent
Astronomique
Super restaurant parfois
Trouver l'adresse à échanger
Rôtisseries pas trop 
Onéreuses
Ni gargotes infâmes
 On émince barde trousse
Marine et fricasse où
Infusent les bouillons 
Et enfin le plaisir de la table



Gargantua
Autour de la table
Surprend par sa goinfrerie
Tous les convives médusés
Rabelais  nous en  a  réjouit
Observons  le  personnage
Négligeant  la gastronomie
Oublieux de la tempérance
Mesure  sans  démesure
Immodération coupable
Encore bien présente


LC de la Cachette  texte -clic sur photos

lundi 4 juin 2018

Les croqueurs de mots - Défi 206

Billet programmé

Défi 206 proposé par Asfree
Et vous, pouvez vous imaginez qu’un personnage fictif rencontré
à travers un roman ou un film vous écrive ?
A moins que se soit vous qui ayez quelque chose à lui dire ?
Dans le défi du lundi, présentez nous ce personnage, sa lettre ou la votre.



Chère Barbara

Je suis Paulette, le bébé vagissant dans les bras de toute la tribu qui pourrait être mes grands-parents.
Tu m'as crée dans ce monde idéal, cet instant d'utopie, sans aucunes contraintes administratives.
Un monde généreux et solidaire avec ses failles et ses qualités.
Tu as procuré à ta lectrice un rêve, une soirée  pleine de nostalgie, de vie simple...
Une récréation, un moment régressif comme une sucette au caramel !

Mais...
Pourquoi Muriel, ma mère,  a-t-elle ce déni de grossesse ? 
Comment cette fille, gentille, généreuse, élève infirmière, travailleuse en est-elle arrivée là ?

Pour comprendre, il me manque des éléments.

Alors Barbara je vais enquêter dans tes autres livres, peut-être qu'ils m'apporteront des pistes.

En attendant je fredonne quelques refrains de ton vrai papa que j'appréciai.

Paulette


LC de la Cachette  texte -clic sur photo