lundi 9 novembre 2015

Bric à book - Une photo, quelques mots N° 195

Atelier de Leiloona
- Dis-moi Tatie-Lina elle est ratée ta photo on ne voit que les pieds ! 
- C'est un souvenir de mes amies, nous étions toujours ensemble , à gauche c'est Marie-Claude et au centre Stéphanie...
- Mais alors tu n'avais pas de cannes ?
- Bien sur que non, on se rêvait danseuses étoiles un jour à l'opéra... tu sais  nous étions à peine plus âgées que toi, il y avait une école de danse dans la ville où nous habitions, nous étions insouciantes et très heureuses, la photo c'est avant le gala de la fin d'année nous étions certaines de notre succès sur scène...mais...
- Mais ?
- Mais c'était en 1995, ce fut notre dernier gala, au mois de juillet nous sommes allées à Paris et depuis mes amies sont disparues, et mes jambes aussi... 
Pour éviter toutes confusions
je rappelle que ces textes sont des fictions

33 commentaires:

  1. Bonjour. Votre sentiment artistique est exquise.
    Merci pour toujours visiter.
    Salutations en provenance du Japon. ruma

    RépondreSupprimer
  2. Elle est magnifique cette photo Josette. Bises et bon début de semaine. ZAZA

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Josette
    Magnifique photo , mais le texte terrible !!
    Bonne journée à toi
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. Elle est triste ton histoire, comme la vie souvent. Mais l'image reste alors un souvenir plein de grâce !

    RépondreSupprimer
  5. Très belle photo et beaucoup d'émotion se dégageant des mots...

    RépondreSupprimer
  6. Cette photo te rappelle des souvenirs,moi aussi j'ai pris quelques cours de danse
    mais çà n'a pas duré,mais j'avais une copine qui est devenue danseuse étoile
    elle s'appelais JOSETTE comme toi ,JOSETTE AMIEL,connais tu?Cherche
    dans GOOGLE tu verras!!!!!!Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Chère Josette, elle est bien jolie, cette photo du passé! J'ignorais que tu n'utilisais plus tes jambes; ce doit être très difficile! Je recommence petit à petit à venir sur le blog mais j'ai encore du mal à vous visiter tous. Je viens donc te dire un petit bonjour pour que tu saches que je ne t'oublie pas. Merci pour ton amitié,

    Lorraine

    RépondreSupprimer
  8. Oh, Josette, terrible histoire ! Mais Tatie-Lina ne semble pas avoir perdu le goût de la vie, je m'en réjouis. Bravo pour ta légende à la photo, gros bisous !

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Josette,
    Une photo magnifique, le texte un peu plus triste !
    Bonne semaine Josette, bises !

    RépondreSupprimer
  10. Josette, bien vieillir serait-il apprendre à perdre, à ne plus pouvoir, à ne plus avoir?...
    joli texte.

    RépondreSupprimer
  11. beau texte sur le temps qui passe ! et nos jambes qui deviennent moins agiles .....! bises

    RépondreSupprimer
  12. Un texte choc aussi ! Attentat, accident? Une belle histoire de destin brisé.

    RépondreSupprimer
  13. Les attentas de Paris en octobre 95 ont coupés des jambes et le souffle a beaucoup de personnes.
    C'est à ça que j'ai pensé même si tu rappelles que ce texte est fiction...........
    Une émouvante passerelle entre la vie et le temps qui passe.
    Gros bisous Josette
    Belle fin de journée

    RépondreSupprimer
  14. Eh oui, les jambes avec le temps ne sont plus aussi souples et efficaces !
    De jolies petites gambette Josette !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  15. les drames existent...
    ton texte est charmant, malgré ce malheur qui est arrivé!

    RépondreSupprimer
  16. Souvenirs, souvenirs quand vous nous tenez...

    RépondreSupprimer

  17. Je prends note que dans un très beau texte de fiction il est possible d'écrire :
    "c'est avant la gala de la fin d'année "...
    Je t'ai fait rire avec mon article sur ma soirée d'Halloween, tu me fais rire avec "la" gala".
    Merci pour ton commentaire, pour tes passages.
    Très bonne soirée, bises, Marc de Metz.
    @ bientôt Josette.

    RépondreSupprimer
  18. Sur le thème de la perte progressive des facultés, un très joli livre pour enfants : Jojo la mâche


    http://lajoieparleslivres.bnf.fr/masc/Integration/JOIE/statique/univ/interfaceschoisies/Jojo_la_mache/rubrique_ALBUMS_nouveautes_2col_bis.html

    RépondreSupprimer
  19. La chute est terrible... pour ton texte... et pour un petit rat !!!
    GROS BECS m'tiote Josette.

    RépondreSupprimer
  20. Ra peti peta petit rat petit pas petit bus
    si tu tiens à tes gambettes
    prend plutôt l'autobus..
    et descend à Opéra !

    Avant l'attentat (dont parle Mireille) le 17 octobre, dans une rame du RER-C entre les stations Musée d'Orsay et Saint-Michel, qui a fait une trentaine de blessés, il y a eu celui du 25 juillet à la station Saint-Michel, dans le RER B cette fois, qui a fait 8 morts et plus d'une centaine de blessés. Je me souviens particulièrement de ce dernier, parce qu'avec un peu moins de chance, notre fils aurait pu en faire partie.
    Des souvenirs qu'on aimerait oublier une fois pour toutes...

    RépondreSupprimer
  21. Texte court et efficace : bravo !

    RépondreSupprimer
  22. J'aime la photo, mais je trouve la cambrure des pieds pas assez gracieuse ni assez souple, ce sont de jeunes danseuses, mais pas des élèves de l'Ecole de Danse de l'Opéra (ils sont intransigeants sur la cambrure). Et vi, il me reste l'oeil lol...Quant à ton histoire, elle est terrible, et je vois le comm de Tilia, juste au dessus du mien, je me souviens des attentats de 95. Heureusement, je n'étais pas dans ce quartier ce jour là, mais je me rappelle avoir échappé, simplement pour avoir changé d'avis, à ceux de 85 chez Marks et Spencer. Cela fait tout drôle...
    Gros bisous Josette

    RépondreSupprimer
  23. Combien de rêves évanouis comme ça!

    RépondreSupprimer
  24. Quand je vois des pointes ça me rappelle que nous avons quitté Paris juste au moment où j'allais commencer à en faire.
    Avec ma soeur nous prenions des cours de danse classique et du coup nous avons du abandonner.
    Que de regrets !
    Bises

    RépondreSupprimer
  25. Un texte un peu mélancolique , mais souvent réel ..
    Bon après midi Josette ,
    Bises !

    RépondreSupprimer
  26. Bonsoir Josette,

    Un texte plein de vie, de sentiments mêlés.
    Et puis,
    ton texte que l'Herbier. Excellent! J'ai beaucoup aimé ton inspiration. C'est vrai que l'on poourrait se croire face à une oeuvre tissée. de là à parler du métier et de celle qui le pratique.

    Bravo pour le tout Josette
    Bises

    RépondreSupprimer
  27. Très beau texte. Vieillir ce sont des portes qui se ferment une à une:(

    Bisous !

    RépondreSupprimer
  28. C'était bien de le rappeler, j'aurais pu croire à du vécu...
    Superbe texte, Josette.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
  29. Une chute qui donne froid dans le dos et qui rappelle que la vie peut basculer à tout moment. Bisous

    RépondreSupprimer