vendredi 13 décembre 2019

Tercets du vendredi - Tempête




Coup de vents
les bateaux dans la tourmente
- éclats du phare


Quatre vint dix neuf
tempête la nuit de Noël
- Forêt meurtrie


Dépression
et tsunami familial
- L'oiseau s'enfuit


Éléments  furieux -
prudence sur l'océan
vagues dominantes

Rochers redoutés
battus par les tempêtes
- Saint Guénolé



19 commentaires:

  1. Coucou Josette, je me souviens de décembre 1999, nous n'avions connu vent aussi fort, mais une fois passé, pas de tuiles envolées, ouf !!! Quant à la dépression humaine…. !!! Bises, jill

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Josette
    Des coups de vent mémorables ..souvenirs imperissables !
    Bises et bonne journée à toi

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Josette. Le thème est d'actualité et tu l'as traité avec poésie : le vent souffle en tempête et je ne suis pas rassurée. Bonne journée et bisous

    RépondreSupprimer
  4. Images et mots évocateurs qui réveillent bien des souvenirs ...

    RépondreSupprimer
  5. Si je pouvais, j'ajouterais une photo prise de ma fenêtre aujourd'hui!!!
    C'est grand vent et pluie sur Toulouse.
    Il faut bien que la mauvaise saison se passe!!!

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Josette, un vent violent soufflait ce matin, quelques branches envolées mais rien de comparable au Puy de Dôme et à la Dordogne situés non loin. Je reconnais qu'en bord de mer, les tempêtes sont plus spectaculaires qu'à l'intérieur des terres,cependant.99, effectivement, pas d'électricité pendant une semaine, éclairage à la bougie, eau à réchauffer sur la gazinière pour se laver et faire la vaisselle. Les enfants couchés sur le canapé déplié devant l'insert car trop de froid dans les chambres. Des haïkus qui ont su nous entraîner d'une tempête à l'autre. Bravo pour ton travail. Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
  7. Ah oui une sacrée tempête que celle de 1999 , la verrière de la gare en avait subi les conséquences , quant au trajet pour atteindre la gare il était jonché d'arbres couchés.
    Bravo pour tes haïkus et tes photo , c'est tres bien vu . J'aime beaucoup celui sur la dépression et son illustration .
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. oups photos , j'ai encore une fois oublié d'appuyer correctement sur une touche .

    RépondreSupprimer
  9. Tu as bien illustré la tempête. Quand tu penses que Turner s'est fait attacher sur le mat d' un bateau pour comprendre la tempête et la peindre, quel courage. En Belgique ça souffle aussi.
    Bon week-end malgré le mauvais temps . Bisous :)

    RépondreSupprimer
  10. Tempêtes dessinées en mots et images
    Superbes

    RépondreSupprimer
  11. Vendredi justement nous avons eu la tempête.Un vent très fort ,plus de bateaux ni d'avions .Il fallait s'accrocher!
    C'est donc de circonstance ce sujet et tu l'as bien traité! Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  12. bonjour
    la vieille , toujours bravant la tempête
    Il à du en subir des coups de vent ce phare
    ( beau tableau j aime beaucoup )

    bonne journée Josette

    ( j 'ouvrais ta page , toujours sur un autre blog contente d 'avoir trouvé celui des coquelicots )

    kénavo

    RépondreSupprimer
  13. J'aime bien le phare et tes tercets bien sûr.
    Je me demande qui se sont volés dans les plumes.
    Ah la mer bigouden !
    Je te souhaite le meilleur. Grosses bises

    RépondreSupprimer
  14. Bravo et merci Josette pour tes tempêtes poétiques, reflets de la réalité. Bizzz !

    RépondreSupprimer
  15. Toujours fidèle au poste, La Vieille veille au grain de jour comme de nuit.
    La tempête de 99 je m'en souviens comme si c'était hier, car c'était le 26 décembre, le jour de mon anniversaire.
    Comme je dors toujours avec des boules Quiès (à cause des ronflements de mon époux) je n'avais rien entendu de la nuit.
    Quand mon mari est venu me réveiller au petit matin, j'ai eu la peur de ma vie en retirant les boules de mes oreilles.
    Malgré les volets fermés, le bruit était tel que j'ai pensé qu'un avion était en train de passer devant notre balcon !

    Toutes mes pensées vont vers toi, Josette, bises chaleureuses

    RépondreSupprimer
  16. En 99 nous avions 20 ans en moins :o)

    Tilia me fait rire.

    Bravo pour ta page, quand la tempête s'éloigne la poésie reprend ses droits.

    Bonnes et belles fêtes, Josette à toi et à tes proches !
    Bises pluvieuses.

    RépondreSupprimer
  17. C'est de circonstance en ce moment. Entre les coups de vent et la pluie, nous y sonnes en plein! J'aime bien la photo du phare. Bon week end

    RépondreSupprimer
  18. Un petit coucou avant de partir chez le fiston demain
    Bonnes fêtes de Noël
    Bises

    RépondreSupprimer
  19. aujourd'hui nous subissons les restes de la tempête ... bises

    RépondreSupprimer