vendredi 17 novembre 2017

Tercets du vendredi - La pluie




La pluie s'amuse
elle fait des ronds dans l'eau
et floc sur les feuilles



Pluie d'automne
combien de nuances de gris
- Le chat s'en moque



Ciel menaçant
la route devient glissante
- Retour de Toussaint


Au vent d'automne
couleur d'une pluie de feuilles
dans la forêt


LC de la Cachette  texte- clic sur photos

jeudi 16 novembre 2017

Jeudi poésie - couleurs



     Sous l’arc en ciel
Les couleurs de l’été
En pente douce
L’air violet de l’orage
Qui faisait rage
Les nuages
Cinquante nuances de gris
Mille variations de bleu
Celui des océans
Celui de tes yeux




LC de la Cachette  texte- clic sur photo

mercredi 15 novembre 2017

Récré du mercredi - Corneille

Pour la récré de Jill 


Corneille baye...
Ouvrant grand son bec
Ressemblant à Maître Corbeau
Négligeant son fromage
Elle est plus maline la gredine
Intelligente comme un singe
La preuve a été faite
L'avez-vous vu casser les noix
Et ce n'est pas son seul tour

LC de la Cachette  texte- clic sur photo


lundi 13 novembre 2017

Croqueurs de mots Défi 195 annonce

Ohé du bateau 
matelot Josette à la vigie
 défi 195 à l'horizon 


Je vous présente Edmond !
A partir de ce tableau (vu dans une brocante) racontez une histoire courte avec les mots incorporés :
 "Ciel, chaussure, coq, couronne et crapaud."
Je vous attends pour le lundi 20 novembre 
et pour "jeudi poésie" les 16 et 23 novembre je vous propose des couleurs...choisissez la votre !


LC de la Cachette  texte- clic sur photo

vendredi 10 novembre 2017

Tercets du vendredi - 11 novembre

Photos prises entre le 29 et le 31 octobre 1917
Sur la colline
une croix pour se souvenir
 de ces vies gâchées


Tant de douleur 
pour un traité si amer
et recommencer


Blanches ou noires
en marbre en bois en métal
- Ils étaient vivants


Notre mémoire
et des feuilles rouge sang
- 11 novembre

LC de la Cachette  texte- clic sur photos

jeudi 9 novembre 2017

jeudi poésie - Le petit cygne Maurice Carême



Le petit cygne

Avez-vous vu le berceau blanc
Du petit cygne sur l'étang,

Berceau de vair, berceau de plumes
Que l'eau berce comme la lune ;

Oui, ce berceau qui se balance
Blanc sur des palmes de silence,

Et qui avance, et qui recule
Sur l'eau couleur de renoncule,

Et qui flotte sur des étoiles
En dérivant comme des voiles.

L'avez-vous vu ce berceau blanc
Et le petit cygne dedans,

Bercé, balancé, avançant
Les yeux mi-clos, le bec au vent,

Heureux, heureux comme un enfant
Sur le dos blanc de sa maman.


Maurice Carême

LC de la Cachette  - clic sur photo

mercredi 8 novembre 2017

Récré du mercredi - Sixtine

Pour la récré de Jill
Sixtine 
Je te croyais en Italie
A Rome et à Padoue
Pourtant c'est en Moselle 
Que je t'ai rencontrée



 Sillégny (clic)


N'oubliez pas d'y passer
Vous en serez étonnés



LC de la Cachette  texte- clic sur photo

lundi 6 novembre 2017

Croqueurs de mots - Défi 194 Lénaïg et Éliane nous mènent en bateau

Clic 


Il avait raison Marcel Pagnol quand il disait :" Les difficultés commencent c'est la signe de la réussite..."
Voilà ce à quoi doit penser ce cygne devant la difficulté de suivre un ours blanc dans les rues encombrées de Cambrai*
Pas de bêtise mais faire attention à la circulation
en allant vers le lac**
Garder à l'esprit que dans cette ville où on a pu voir la mort du cygne*** 
Ça doit être un signe
Et le voici doux et fuyant cherchant à retrouver l'animal qui semble lui avoir fait signe depuis le camion dans ce lieu plein de périls
N'est-ce pas un mauvais un signe
pour ce pauvre cygne

*Fénelon le cygne de Cambrai
**Piotr Ilitch Tchaïkovski
***Camille Saint-Saens



vendredi 3 novembre 2017

Tercets du vendredi - hors sujet !


La feuille rousse
Raconte la vie de l'arbre
à la fourmi

Le jour se lève
- la feuille de l'éphéméride
tombée au sol


Crissement de feuilles
Alarme naturellement
les canards

Forêt silencieuse --
chant du vent cris des oiseaux
les feuilles écoutent


LC de la Cachette  texte- clic sur photos

jeudi 2 novembre 2017

Jeudi poésie - le petit bateau



C’est l’histoire d’un bateau
Un tout petit bateau
Qui se croyait paquebot
Sur le bassin du Luxembourg
Il voyageait aller – retour
L’enfant soufflait
Et les voiles se gonflaient
Près de ce petit bateau
Il y avait un autre rafiot
Celui-là voulait pêcher
Des sardines des crustacés
Mais voguer dans un bassin
Ne rime souvent à rien

Quand ils se croisaient
Les bateaux se racontaient
Leurs traversées leurs tempêtes
Et ce que leur apprenaient les mouettes
Au moindre souffle du vent
Ils  imaginaient l’océan
Et tous les voyages merveilleux
La rencontre des sirènes
Aux regards malicieux
Vêtues d’algues brillantes
Leur musique qui enchante
Le cap Horn ou Terre-Neuve
A chacun ses épreuves
C’était mille aventures
Les alizés dans la voilure…

Ce voyage un jour cessa
Et maintenant il est là
Ce tout petit bateau
Devenu Ex-voto


LC de la Cachette  texte- clic sur photo

mercredi 1 novembre 2017

Récré du mercredi - Toussaint


Samain*
Le lendemain
Bonjour  Toussaint
 Bruyère chrysanthème
Éclairent  de  leur soleil
Les maisons des ombres
Et  sur les feuilles  rousses
Les  frimas  en  pente  douce
Souvenirs  larmes  et  sourires 
La mémoire et la reconnaissance
Des  aînés  en  ce  jour  particulier





* fête celte
 de la Cachette  texte- clic sur photo

vendredi 27 octobre 2017

Tercets du vendredi - les feuilles

Quarante écus
et plus sur l'herbe mouillée
- Aïe mon dos

Harpe éolienne
les fougères à l'unisson
sous mes pas

Caserne feuillue
un rassemblement de gendarmes
- Rien à déclarer 

Seules les feuilles
se souviennent des enfants
- Village fantôme *


*clic sur le lien rouge

LC de la Cachette  texte- clic sur photos

jeudi 26 octobre 2017

Jeudi poésie - Gambettes (C'est vrai)


Oui c'est moi me voila je m'ramène
J'ai vu London j'ai vu Turin
L'Autriche-Hongrie
Mais de Vienne il fallait que j'revienne
Car je n'peux pas moi je vous l'dis
M'passer de Paris
Ce Paris qui pourtant vous chine tant et tant

On dit que j'aime les aigrettes
Les plumes et les toilettes
C'est vrai
On dit que j'ai la voix qui traîne
En chantant mes rengaines
C'est vrai
Lorsque ça monte trop haut moi je m'arrête
Et d'ailleurs on n'est pas ici à l'Opéra
On dit que j'ai l'nez en trompette
Mais j'serais pas Mistinguett
Si j'étais pas comme ça

Que c'est bon quand on vient d'Amsterdam
Et qu'on a vu pendant des mois des tas d'pays
De retrouver le macadam de Paname
Ses autobus et son métro et ses taxis
Paris et ses boulevards avec tous ses bobards
On dit que j'ai de grandes quenottes
Que je n'ai que trois notes
C'est vrai
On dit que j'aime jouer les arpètes
Les marchandes de violettes
C'est vrai
Mais ne voulant pas chiper aux grandes coquettes
Leur dame aux camélias moi j'vends mes bégonias
On dit que j'ai de belles gambettes
Mais j'serais pas Mistinguett
Si j'étais pas comme ça

On dit quand je fais mes emplettes
Que j'paye pas c'que j'achète
C'est vrai
On dit partout et l'on répète
Que j'lâche pas mes pépettes
C'est vrai
Mais si elle faisait comme moi pour sa galette
Marianne n'aurait pas un budget aussi bas
Et si l'on mettait à la tête des finances Mistinguett
On en serait pas là !
C'est vrai paroles et musique : A.Willemetz & C. Oberfeld


LC de la Cachette -  clic sur photo


mercredi 25 octobre 2017

Récré du mercredi - Maine

Pour la récré de Jill
Maine 
C'est ma marraine
Qui vit en Lorraine
Et sous le soleil
On se promène
Quelle aubaine
Elle met sa petite laine
Et  ses belles mitaines
Tout le long des chemins
Nous chantons des refrains
A la claire fontaine
Vieille rengaine


LC de la Cachette  texte- clic sur photo

lundi 23 octobre 2017

Croqueurs de mots - défi 193 Martineà la barre

Défi 193 mené par Martine (Quai des Rimes) 

Un texte écrit en prose ou en vers d'un texte ayant pour titre «Ça me fait une belle jambe » au sens propre ou celui de l'expression dont l'origine est surprenante.



Une histoire à ne pas prendre par dessus la jambe 
C'était un matin et devant la fenêtre Gros Minou avait laissé en cadeau une énorme souris
Je pris mes jambes à mon cou sans remercier ce chat qui se frottait à mes jambes que ça m'en donnait des fourmis (dans les jambes)
J'en avais les jambes coupées et lui toujours dans mes jambes n'écoutait guère ce que je disais c'était cautère sur jambe de bois
M'apporter des souris au petit déjeuner voilà qui me faisait une belle jambe 
Vexé Gros Minou s'en alla la queue entre les jambes retrouver une belle Minette pour une partie de jambes en l'...

LC de la Cachette  texte- clic sur photo

vendredi 20 octobre 2017

Tercets du vendredi - soirée d'automne


Fraîcheur du soir
la forêt va s'assoupir
- chute d'un gland


Dans le grand chêne
soudain les cris d'un oiseau
- Sérénade


Un dernier rayon
embrase les arbres empourprés
- Nouvelle lune


LC de la Cachette  texte- clic sur photo

jeudi 19 octobre 2017

Jeudi poésie - Mes mains



Mes mains
Dessinent dans le soir
La forme d'un espoir
Qui ressemble à ton corps,
Mes mains
Quand elles tremblent de fièvre
C'est de nos amours brèves
Qu'elles se souviennent encore
Mes mains
Caressent dans leurs doigts
Des riens venant de toi
Cherchant un peu de joie
Mes mains
Se tendent en prière
Vers ton ombre légère
Disparue dans la nuit,
Mes mains,
Elles t'aiment à la folie
D'un amour infini
Elles t'aiment pour la vie
.
As-tu déjà effacé
Ce passé
Qui m'obsède ?

As-tu déjà oublié 
Ces mains qui ont tout donné ? 

Mes mains 
Qui voudraient caresser 
Un jour seront lassées 
D'attendre ton retour 
Mes mains 
Elles iront te chercher 
Là où tu t'es caché 
Avec un autre amour 
Mes mains 
Dédaignant les prières 
Trembleront de colère 
Et je n'y pourrai rien 
Mes mains 
Pour toujours dans la nuit 
Emporteront ta vie 
Mais puisque tu le sais 
Reviens, 
Et tout comme autrefois 
Elles frémiront pour toi 
Dans la joie retrouvée 
Reviens 
Ne les repousse pas 
Ces mains tendues vers toi 
Et donne leur... 
Tes mains.

(P. Delanoé & G.Bécaud)

LC de la Cachette -  clic sur photo