lundi 2 décembre 2013

Défi 112 poules !

Défi N° 112 Lénaïg


C’était dans les anciens  temps
Quand les poules avaient des dents
Et si je peux  vous l’assurer
C’est que je les ai rencontrées
Elles avaient même la dent dure
Ces harpies contre nature
Commérages et médisances
Papotages et nuisances
Elles firent battre des montagnes
Envoyèrent des hommes au bagne
La punition fut sévère
Plutôt qu’une muselière
Les volatils n’ont plus de dent
Il ne fallait pas être malfaisant
Désormais dans le poulailler
 On les entends caqueter

Encore faut-il se méfier
Des poules qui portent dentiers 

LC de la Cachette- texte

67 commentaires:

  1. Superbe !!!
    Bonne journée Josette

    RépondreSupprimer
  2. Oh là là j'en connais des poules à dentiers, il y en a plein par ici !-;o)
    Super ton poème, ça leur apprendra na !
    Gros bisous Josette.
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu les as aussi rencontrées ?
      ;-))
      gros bisous Mireille

      Supprimer
  3. Bonjour chère Josette!
    Un très beau poème ....tu es superbe!
    J'aime le dessin ...
    Passe une belle journée!
    Je t' embrasse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Geli je te souhaite une belle semaine c'est gentil de prendre sur ton temps pour lire mes délires !
      gros bisous

      Supprimer
  4. decidemment les poules sont de sorties dans nos texte , bien rigolos ce détournement tu es très fécondes cette année
    merci de ton mot d'hier je t'y ai repondu
    je vais me mettre à la recherche des poules a dentiers

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et bien gros bisous chére soeur de plumes pouvu que l'on nous prennet pas pour des poules tant qu'à faire je préférerai la pintade kisss kiss

      Supprimer
    2. avec plumes et pas toutes les vraies dents Frankie mais papotages sans commérages, je ne supporterai pas nuire à qui que ce soit !
      gros bisous

      Supprimer
    3. les poules n'ont plus de deniers mais des implants maintenant ! hi hi !

      Supprimer
  5. Salut Josette ! Ah mais oui, bon sang mais c'est bien sûr ! Certaines poules ont toujours eu des dents, fausses ou vraies, et de tous temps, Sont-elles plus mauvaises que les coqs du même acabit ? Je ne crois pas mais ta mise en garde est bien précieuse, tes mots sont beaux et le tableau choisi également, grand merci Josette, gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. certains coqs sont aussi à mettre dans le panier Lénaîg... je précise "tous les volatils"... encore une expression anti-féminine que celle que tu as proposée ,-))
      bisous

      Supprimer
  6. Un joli poème que tu as écrit là et il est accompagné d'un beau tableau !!!
    Bonne semaine - bisous
    Monelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. des poules sans mutations génétiques Monelle !
      bisous

      Supprimer
  7. Depuis elles ne médisent plus, elles caquettent :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais je me méfie encore de certaines vieilles poules Annick !

      Supprimer
  8. Morte de rire !
    C'est très bien vu.

    Bises et douce journée, Josette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis contente de t'avoir fait rire Quichottine !
      bises

      Supprimer
  9. Une belle connaissance du volatile! Les poules à dentiers... j'en ris encore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu es certaine de ne pas en avoir rencontrées ???

      Supprimer
    2. J'adore !
      Le tableau est superbe Josette
      Bisous

      Supprimer
    3. Merci Marine !
      bisous et bonne journée
      adishat

      Supprimer
  10. Poème satirique génial et parfaitement réussi. Bravo, Josette !
    Excellent choix pour l'illustration aussi, le tableau a été peint par Edgar Hunt en 1909. Ce peintre anglais est spécialisé dans les animaux de basse-cour, spécialement les gallinacés :-)
    Il y avait une poule à râtelier dans ma résidence qui faisit pas mal de dégâts, heureusement qu'elle a déménagé ces dernies temps ! Sauf que maintenant, c'est un coq avec toutes ses ratiches qui a pris sa place au conseil syndical :(
    Bises admiratives

    RépondreSupprimer
  11. De finir sur un "dentier" c'est bien trouvé!

    RépondreSupprimer
  12. Réponses
    1. 2 fautes de frappe dans le même commentaire, tu as raison de me plaindre, Thérèse !
      En fait, c'est le nouveau gardien de la résidence qui est le plus à plaindre, c'est lui qui sert de bouc émissaire.

      Supprimer
    2. Certaines ont donc échappé au châtiment et ne sont toujours pas muselées... quand je te disait de faire attention à celles qui portent dentier... j'ai connu il y longtemps une dans le jardin voisin que je n'ai pas regretté le jour de son déménagement !
      ah les conseil syndicaux et le beau parleur..;les coqs aussi sont parfois difficile à supporter...
      courage Tilia
      bises presque ensoleillées

      Supprimer
    3. merci de ta visite Thérèse j'espère que ton déménagement est fini !

      Supprimer
  13. belles poules à l'ancienne !! et poème craquant ! Dans le jardin de ma voisine trône 4 poules...je vais les regarder d'un oeil différent ! bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh eh ! méfions nous des poules...
      bisous

      Supprimer
  14. Bravo! Ah!Ah! Elles étaient ainsi les poules lorsqu'elles aient des dents ? Alors , elles ont mérité leur punition !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et toi tu les as gâtées avec des sucreries tu es moins cruelle !

      Supprimer
  15. Bravo pour ces jeux sur les expressions qui constituent un poème très humoristique!
    La coloration lumineuse du tableau est plaisante
    Merci à Tilia, expert es peintres animaliers (et autres)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Miss_Yves ,
      Tilia est extraordinaire et apporte un éclairage passionnant sur tous les sujets.

      Supprimer
  16. Marie de Cabardouche2 décembre 2013 à 17:37

    ...Tout se paie sur Terre...Ces peu charitables gallinacés réduits aux dentiers (j'ai bien ri!) en font les frais!
    Défi bien plaisamment tourné, bonne soirée Josette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne te dis pas les larmes en lisant ta participation !
      bonne soirée

      Supprimer
  17. Bonsoir Josette
    Bravo pour ton poème truculent
    je serais bien incapable d'en faire autant.

    Il n'y a pas si longtemps, j'ai habité près d'un poulailler qui se trouvait être la halte obligatoire lors de la sortie de la chienne. Que de moments privilégiés à observer ces étranges volatiles condamnés à ne plus voler.

    hardies derrière le grillage
    elles accourent vers la chienne -
    je mesure ma liberté

    Merci Josette de ta fidélité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne sais pas faire "sérieux"...
      @ bientôt Yanis Petros

      Supprimer
  18. Comme tu dis Josette, comme tu dis !!!!!!!!!!!! Bizzzzzzzzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir jill
      sacrées poules...dans c'te basse cour !
      bizzzzzzzzzzzzzzz

      Supprimer
  19. Des poules à dentier, je donnerais cher pour voir ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'en ai déjà croisé Solange...regarde bien autour de toi dans les rues !

      Supprimer
  20. Tu m'as bien fait rire avec ton texte.
    J'ai réussi à te dénicher.
    Tu es venue sur mon blog,mais,pas possible de te joindre et te voilà
    chez notre amie Marine.
    Bises et peut etre à bientôt.Aimée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est gentil d'avoir insisté Aimée
      bonne nuit et à bientôt

      Supprimer
  21. quelle peinture magnifique..ton texte le vaut bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour le peintre voir le commentaire de Tilia ...

      Supprimer
  22. J'adore ! Le poème et le tableau. Tu as fait comme La Fontaine : un poème avec des animaux et "pan dans les dents" des défauts humains !
    Merci et bravo Josette !
    Bisous et belle semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. attention je vais avoir les chevilles qui enflent ,-)))
      bisous

      Supprimer
  23. Oh, les pauvres poules !
    Bisous, Josette, très bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les poules il y en a de très belles... même sur l'océan !
      gros bisous Norma

      Supprimer
  24. superbe poeme et aussi le tableau
    il y à des poules de luxes et de pauvres bêtes qui vivent recluses dans des petits espaces
    je rêve d avoir deux poules mais comme je les aiment de luxe il vat leur falloir un poulailler sur mesures
    ( merci de tes mots pour le poéte Liedich que j apprécie beaucoup )
    bises Kenavo Josette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il y a poules et poules... Monica !
      un cadeau somptueux que le poème de Liedich que je visite parfois...le temps manque devant l'ordi pour aller voir et commenter tout le monde !
      bisous

      Supprimer
  25. Jolie fable...
    Attention donc au caquetage, on risque d'y perdre nos dents...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je decouvre ton blog,, plein d'umour et de finesse, j'aime

      Avec les bisous de zibulinette

      Supprimer
  26. C'est aujourd'hui seulement que vient de me revenir en mémoire Le poulailler
    d'Alain Souchon !

    L'esprit de l'escalier frappe malheureusement assez souvent chez moi :-/
    Bises presque ensoleillées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et oui Tilia la volaille fait l'opinion avec ou sans dents !
      bises gelées

      Supprimer
    2. Avec ou sans dentier, les volailles de Souchon ont toutes la dent dure et leurs propos sont hélas toujours d'actualité.
      Belle soirée au coin du feu, Josette !

      Supprimer
    3. tu les entends aussi chez toi ?
      allons faire la soupe...il n'y a pas besoin de dents pour l'avaler...

      Supprimer
  27. Je sais enfin pourquoi les poules n'ont plus de dents.
    Et cela grâce à ton excellent délire.
    Y'en a des qui vont se sentir concernées si elles devaient lire ton très beau texte.
    Bonne soirée, @mitié de Metz, Marc.

    J'ai apprécié ton commentaire sous les photos dorénavant infaisables sauf celle avec la cafetière.
    Je n'ai rien cassé depuis cette photo, j'ai seulement bu et vu beaucoup de café (le matin).

    Bonne soirée, @mitié de Metz, Marc.
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Marc, la retraite va te laisser du temps pour écrire à nouveau des poèmes... quand il fera trop froid pour les photos !
      bonne soirée

      Supprimer
  28. Que d'idées en parlant de poules et que d'humour, j'admire ! Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le thème était humoristique...pour moi c'est plus facile que le tablier Liliane !
      gros bisous

      Supprimer
  29. Avec tes explications on comprend pourquoi les poules n'ont plus de dents. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis contente de t'avoir appris qq chose Brigitte °-)))

      Supprimer
  30. Je connais beaucoup d'humains qui mériteraient le même sort.

    RépondreSupprimer