jeudi 20 décembre 2012

jeudi poésie iles de la nuit Louis Brauquier




A la barre Lilou


Louis BRAUQUIER (1900 - 1976)

Îles de la nuit
Alors, les oiseaux froids émigrent vers les Îles
Malheureuses, dérivantes sur l'Atlantique,
Sous leur suaire de brouillards, dont les navires,
Aveugles, traversent la frange à la corne de brume.

Ah ! encore une fois, entendre ces appels
Dans l'inquiétude inavouée des basses terres,
Angoissants, angoissés, par une longue nuit,
Peut-être sans lendemain.

Et le vent de la mer
- Qui parle, se répète et n'écoute jamais -
De ses doigts gantés de glace touchant les harpes
De la tempête, poussait au large, le tonnerre
Irresponsable de grands paroles émergées.

26 commentaires:

  1. Je frisonne mais c'est beau... Merci Josette, bises de jill

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'air iodé commence à me manquer Jill !
      bizzzzzzzzzzzz

      Supprimer
  2. le poème est très beau mais de plus j'adore la photo d'une mer telle que je l'aime ...enfin quand je suis sur la terre ferme !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as raison , ces rochers sont très dangereux, ils sont à Saint Guénolé !
      bonne soirée Eglantine

      Supprimer
  3. COUCOU et bien il est magnifique ce poème je suis en train de rêver
    et tu sais je suis très loin de chez moi
    J'adore cette photo et ces rochers
    dés que j'en vois je pense à ma Bretagne qui me manque tant et à ma grand-mère aussi qui est toujours là bas et qui ne peut plus profiter de sa mer et de ses rochers
    elle ne se laisse pas beaucoup et elle ne sort plus depuis des années
    Je regarde donc cette photo pour elle
    elle en serait si heureuse
    BISOU DE PLUIE comme chez toi alors**

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mer et le vent qui prennent lors des promenades en Bretagne, bientôt je vais dans les Côtes d'Armor, je penserai à ton beau poème choisi.
      Amitiés
      Alice

      Supprimer
    2. C'est vrai que pour "apprécier" ce temps il faut être de là bas !
      bisous France, ma grand mère n'était pas non plus près de la mer.

      Supprimer
    3. bonsoir Alice, j'espère que tu pourras profiter des chemins côtiers !
      Amicalement

      Supprimer
  4. Tu me glaces les sangs Josette mais, c'est ce poème retrace bien l'atmosphère de la tempête.
    C'est un très beau choix pour relever ce défi.
    Gros bisous et belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh mireille la Bretagnece n'est pas la côte d'azur... ces rochers ont fait tant de victimes , un jour je prendrait la hoto d'une plaque expliquant un drame
      bonne soirée

      Supprimer
    2. La méditerranée n'est pas tendre non plus tu sais et de plus elle est traitre.
      Nous avons aussi nos plaques.
      Gros bisous et belle soirée

      Supprimer
  5. L'écume, en mousse blanche, vient harceler la roche
    Qui inlassablement subit les déferlantes,
    Et tandis que les lames du vent mauvais s'accrochent
    Le rocher torturé, vers le ciel, se lamente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bon Michel, je te retrouve ...ton blog va repartir deplus belle ! bizzzzzzzzz
      (désolée pour hier, je n'ai pas pu venir au vernissage !)

      Supprimer
  6. Le vent n'écoutes pas mais nous on l'entend, et j'espère qu'il ne soufflera pas trop fort, car il peut être redoutable !
    Merci Josette , la rhinite passe doucement, cette fois j'espère que je me passerai d'antibios... Tant mieux, je met un spray aux huiles essentielles dans le nez...
    Bisous et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Marine, j'espère qque tu passeras de bonnes fêtes bisous et belle soirée (la pluie vient enfin de cesser !)

      Supprimer
  7. Toutes les poésies qui parlent de la mer sont belles, je ne connaissais pas celle ci, fort belle d'ailleurs, bise Josette, merci de ton coucou chez moi, et bonne fin d'après midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette visite, en attendant demain !

      Supprimer
  8. Les dangers de la mer très bien contés et cette dernière strophe qui dit si bien les vagues et le vent et qui illustre parfaitement ta photo (ou que ta photo illustre parfaitement).
    Merci Josette pour ce grand vent iodé qui vient d'entrer dans la maison avec toute la puissance qui va avec.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. attache les volets Oxygène quand ça souffle ! une photo souvenir mais je rate toujours le moment où la vague se brise...en ce moment je r^ve de la Pointe du Raz avec les photos de Chic !
      gros bisous et douce soirée à toi aussi

      Supprimer
  9. Un petit coucou en vitesse pour te dire que je pense à toi et que je reviendrai me poser sur tes jolis billet dès que j'aurai fini de courir après Mr Temps!

    ***
    Gros BISOUS et très bonne après-midi ma Zamie****

    RépondreSupprimer
  10. Le temps s'étant accéléré depuis le 21/12 à 21h11, et mon monde risquant de s'écrouler si je passe trop de temps sur la blogosphère, je passe en vitesse te déposer un petit dessin avec mes meilleurs voeux pour les fêtes de fin d'année!
    Puissent-elles être joyeusement remplies de bonheur, amour et harmonie!

    ***
    Gros BISOUS****

    ____________________+
    ___________________“x”
    ___________________“@”
    _________________“@@@”
    ________________“@@@@@”
    _______________“@@@@@@@”
    _____________“@@@@@@@@@”
    ___________” ” ” ” JOYEUX ” ” ” ”
    _____________“@@@@@@@”
    ___________“@@@@@@@@@”
    __________“@@@@@@@@@@@”
    _________“@@@@@@@@@@@@@”
    ________” ” ” “ ” N O E L” ” ” “ ”
    ___________“@@@@@@@@@@@”
    _________“@@@@@@@@@@@@@”
    ________“@@@@@@@@@@@@@@@”
    _______“@@@@@@@@@@@@@@@@@”
    ______“@@@@@@@@@@@@@@@@@@@”
    _____“@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@”
    ___” ” “ “ “ ” À TOI ET À TA FAMILLE “ “ “
    _“ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “
    ______________xxx
    ______________xxx
    ______________xxx
    __________xxxxxxxxxxxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. très gros merci Mildred entre la popotte et les couches je te fais un très gros bisous (lol)

      Supprimer
  11. Une poésie puissante qui souffle sur le lecteur comme le vent de la nuit,
    Merci de nous faire découvrir de nouveaux poètes Josette :-)
    PS : je vois que tu as un bébé sur le coeur ... un grand bonheur
    Valdy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Valdy, j'aime bien chercher des poésies moins connues...
      M"mon" bébé est déjà grande elle a 19 mois maintenant c'est la petite dernière donc elle sera (trop) chouchoutée, et c'est la bonheur quand on la voit ici où en Moselle
      J'espère aue tu retournera à la Grande Chaumière Valdy pour nous montrer tes autres dessins

      Supprimer